LA VOIE "ROYAL"

Désirs d'avenir 06 - Nice et Alpes-Maritimes

08 mars 2006

LA PLACE DES FEMMES

marianne1

8 mars, Journée internationale des Femmes.

Chaque année cette journée donne lieu à divers échanges, débats, colloques, réflexions, réunions, manifestations, enquêtes, émissions, retrospectives, hommages, et PROMESSES !

Une journée dont l'hymne pourrait être "Paroles, Paroles, Paroles .... encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots... rien que des mots" etc, etc.

Où en sommes-nous aujourd'hui ?

On a tout de même obtenu la parité... bof, c'est un début me direz-vous, mais il a tendance à trainer en longueur le début.

La représentation des femmes à l'Assemblée Nationale est de ...12 % ! Heureusement qu'on a la parité... Au classement européen, la France figure parmi les cancres.

Le penchant machiste de l'UMP est incontestable, puisque ce parti préfère payer 4,3 millions d'euros, plutôt que faire élire des femmes à l'Assemblée Nationale.

En ce qui concerne, le Parti Socialiste, ils se comportent un peu mieux, mais on n'y est pas encore ... Nous en savons quelque chose nous qui soutenons S. ROYAL contre vents et marées ...!

Plus près de chez nous regardons un peu comment ça se passe ... :

Conseil Général des Alpes-Maritimes : 7,7 % de femmes élues

La Mairie de Nice et le Conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur ont quant à eux une parité presque parfaite obtenue grâce au mode de scrutin proportionnel qui leur impose des listes parfaitement paritaires soit un homme, une femme, un homme, une femme, ... Ce qui n'est évidemment pas le cas des élections législatives et cantonales qui engendrent de si virils résultats.

Cependant, la parité numéraire est à nuancer lorsqu'il s'agit de la distribution des responsabilités au sein des éxécutifs.

A Nice, il y a bien quelques femmes qui ont su émerger par leur travail, leur personnalité, ou parfois leur statut de "femme de ...". Peu importe, elles sont là qui oeuvrent aux côtés du Maire comme D. ESTROSI, A. RAMPAL ou J. CHICHMANIAN-DELPY.

Mais il y a aussi les femmes de gauche qui peu à peu pointent le bout de leur nez, lentement mais sûrement.

Frédérique GREGOIRE-CONCAS, Michèle MATRINGE, Marie-Luz HERNANDEZ, Simone MONTICELLI imposent leur vision de l'action politique au sein de l'opposition municipale. D. BOY-MOTTARD, vient récemment élue au Conseil général. Au Conseil régional aussi les niçoises sont présentes, Christine MIRAUCHAUX, Anne-Julie CLARY, benjamine de l'Assemblée régionale.

Nous aurons le plaisir d'accueillir dans quelques jours sur ce blog  Frédérique GREGOIRE-CONCAS, conseillère municipale de Nice, qui vient de rejoindre le Comité "Désirs d'Avenir 06".

Posté par segoleneausud à 15:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire