LA VOIE "ROYAL"

Désirs d'avenir 06 - Nice et Alpes-Maritimes

19 mars 2006

Les lignes bougent au PS

ps2seg4

Encore considéré comme anecdotique il y a deux mois, le phénomène Ségolène Royal commence à faire bouger les lignes au sein du Parti Socialiste. Récemment c'est Malek Bouthi, SecretaireNational du Parti qui déclarait soutenir désormais ouvertement Ségolène.

Alors qu'elle est considérée par ses rivaux comme droitière au sein du PS, elle semble s'être attirée la sympathie de Julien Dray, un proche de François Hollande, qui vient de l'extrême gauche et du courant  Dray-Mélenchon au sein du Parti Socialiste. On connait aussi le soutien sans faille que lui accorde le truculent secrétaire national aux affaires internationales, Patrick Mennucci, lui aussi issu du courant Dray-Melenchon. Il se murmure également que le premier secrétaire de la puissante Fédération des Bouches-du-Rhône, Eugène Caselli, suivrait son parcours avec attention.

Le week-end prochain, elle sera à Vitrolles vendredi soir, puis participera samedi à 13 heures à un banquet républicain à Salon de Provence, avant d'être reçue à Nice en fin d'après-midi par le premier secrétaire fédéral des Alpes-Maritimes, lui aussi proche de François Hollande.

Chez nous dans les Alpes-Maritimes, Frédérique Grégoire-Concas, conseillère municipale de Nice-Plurielle est la première élue à avoir rejoint notre comité de soutien.

Pourtant c'est du Nord que vient le soutien le plus important. Pierre Mauroy, celui là-même qui a adoubé Martine Aubry à Lille, qui incarne une certaine idée de la gauche, ancrée sur les valeurs de 1981, défenseur sans relâche de la laïcité, dit tout son intérêt pour cette démarche.

Tout ce qui s'inscrit dans la colonne crédit chez Ségolène, s'inscrit en débit chez les autres prétendants à l'investiture présidentielle. La tentative de DSK d'occuper la place centrale dans cette compétition se heurte à des difficultés de deux ordres. D'une part, le retour toujours possible de Lionel Jospin, qui devra prendre position beaucoup plus vite qu'il ne le pensait ou qu'il renonce définitivement. D'autre part, la percée de Ségolène que personne n'attendait.

Mais c'est avant tout auprès des militants que la dynamique progresse parce qu'elle symbolise une figure nouvelle en politique. L'argument souvent avancé par les fabiusiens qui consiste à minorer son expérience gouvernementale et à l'écarter d'une courte liste où on ne retrouve que trois noms Jospin, DSK et Fabius ne tiendra pas. Ce que les gens veulent, c'est précisement un renouveau ! Et, à tort ou à raison ces trois là incarnent à gauche, comme d'autres à droite, les échecs successifs des gouvernements passés et présents.

Posté par segoleneausud à 19:16 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Pour l'instant, les soutiens à Segolene Royal ne sont pas très rock'n roll : Dray, Menucci, Bouthi, Mauroy... Si c'est pas l'appareil ça !!! Il faudrait voir à améliorer l'ordinaire !

    Posté par Miquette, 20 mars 2006 à 00:21
  • Rockers

    Nous sommes ouverts à tous les soutiens d'où qu'ils viendront ... les rock'n roll seront les bienvenus ! Nous les attendons avec impatience. Si on peut joindre l'utile à l'agréable ...!

    Posté par segoleneausud, 20 mars 2006 à 09:36
  • ELECTRO

    Tanpis pour les vieux copains qui écoute du rock, Ségolène va se faire se faire plein de nouveau potes dans le milieu de l'Electro et sa lui va bcp mieux.A propos de musique je bis ma proposition d'une after avec philippe Katerine !

    Posté par doume, 22 mars 2006 à 18:14
  • peu importe...

    Rock,electro,ragga...peu importe...L'important c'est que Samedi à Nice la mobilisation soit forte pour soutenir Ségolène...

    Posté par aglae, 22 mars 2006 à 19:44

Poster un commentaire