LA VOIE "ROYAL"

Désirs d'avenir 06 - Nice et Alpes-Maritimes

26 avril 2006

Cela va commencer!

Aujourd'hui, pour la première fois depuis 5 sondages, Nicolas Sarkozy est redonné gagnant au second tour face à Ségolène Royal, 51/49.

Ce sondage est salutaire. Il vient nous rappeler que l'on ne gagnera pas la présidentielle sur un simple effet médiatique mais sur un projet. Le Parti Socialiste, semaine après semaine, est en train d'établir le sien. Donnons lui le temps de le faire.

Dans cette affaire, la maitrise du temps sera essentielle. Il faut que Ségolène parle quand elle le décidera, et pas sous la pression ni des ses petits camarades, à fortiori encore moins de Nicolas Sarkozy, bien après le 17 juin, lorsque ce ne seront plus les idées qui feront la différence, mais la qualité de celui ou celle qui les portera.

Personne ne peut aujourd'hui lui reprocher de se taire sur les grandes orientations puisque son Parti ne les a pas encore définie collectivement. C'est une démarche infiniment respectueuse de son Parti, contrairement à d'autres qui ont trois idées par semaine, communiquent et tentent d'apparaitre comme les pourvoyeurs d'idées.

Ce qui m'inquiète plus dans ce sondage, c'est l'effondrement des autres présidentiables, Jospin est à 44, Hollande à 42, DSK à 41, et fabius à 39. Même si nous sommes supporters de Ségolène, cela ne doit pas nous réjouir, car cela en dit long sur l'état d'usure dans l'opinion de nos leaders. C'est très préoccupant car si Ségolène parvient à gagner l'élection présidentielle, il faut derrière une équipe, et l'expérience semble devenir dans ce pays... un handicap.

Posté par segoleneausud à 18:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire