LA VOIE "ROYAL"

Désirs d'avenir 06 - Nice et Alpes-Maritimes

05 septembre 2006

Le NPS derrière Ségolène

Une quarantaine de membres du courant Nouveau Parti Socialiste (NPS) du PS avaient déjà annoncé dans la matinée s'être engagés derrière la candidature de Ségolène Royal, estimant que le mouvement de popularité dont elle bénéficie n'est pas "artificiel" et qu'elle est la seule "capable d'incarner le renouveau politique".

Elle est "la seule candidate socialiste à la présidentielle capable d'incarner le renouveau politique que les Français appellent impatiemment de leurs voux", affirment les signataires de l'appel en faveur de Ségolène Royal.

Ils estiment que "le renouvellement des pratiques comme des dirigeants politiques est une des clés du scrutin de 2007" et que "ce serait une faute lourde, incompréhensible et impardonnable pour nos concitoyens que de chercher à empêcher Ségolène Royal de conduire notre combat commun en 2007".

Pour eux, "le mouvement de popularité dont bénéficie Ségolène Royal n'est pas conjoncturel, artificiel", même si les sondages "se sont souvent trompés dans le passé en de telles circonstances".

"Devoir de victoire pour 2007"

Utilisant le slogan des Jeunes socialistes à l'université d'été du PS à La Rochelle, repris par le premier secrétaire François Hollande, ils évoquent le "devoir de victoire pour 2007".

Critiquant "l'expression des rivalités personnelles qui domine le fonctionnement du Parti socialiste" et "le jeu mortel des petites phrases assassines", ils estiment qu'il faut ramener le débat à la "hauteur nécessaire" des enjeux de société.

"Refuser de s'engager, c'est alimenter a confusion. L'heure est venue de prendre position", affirment les signataires.

Parmi les signataires du NPS, plusieurs députés -Pascal Terrasse (Ardèche), Jacques Bascou (Aude), Michel Françaix (Oise), Geneviève Gaillard (Deux-Sèvres), Jean Gaubert (Cotes d'Armor)-, des sénateurs -Jean-Pierre Masseret, également président du conseil régional de Lorraine, David Assouline-, une députée européenne (Béatrice Patrie), des premiers secrétaires fédéraux (Aisne, Aquitaine, Lot-et-Garonne, Aude, Ardèche), des conseillers généraux et des conseillers régionaux

foule

Posté par segoleneausud à 12:12 - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

    Respect...

    Dire "ce serait une faute lourde, incompréhensible et impardonnable pour nos concitoyens que de chercher à empêcher Ségolène Royal de conduire notre combat commun en 2007" est tout aussi humiliant, attristant et démobilisant (et par voie de fait ...porte atteinte au rassemblement nécessaire) que toutes les atteintes personnelles (trés largement médiatisées) que subies Ségolène ROYAL..ne s'y était elle pas préparée?....!....Chacun des militants visés par ces propos émanant des derniers soutiens à Ségolène Royal (comme toujours les plus zélés) est touché au plus profond de ses convictions. Ce lynchage est une monstrueuse erreur. Mais ramenons tout cela à sa juste valeur...il ne s'agit que de 40 NPS...Allez sur le blog de dsk...et voyez ce qu'est la courtoisie et le respect d'autrui en politique...Vous me direz...manifestement çà ne paie pas...(encore que!)

    Posté par nathalie, 05 septembre 2006 à 13:50
  • arrete

    nath arrete

    Posté par andrebj, 05 septembre 2006 à 18:45
  • Ne vous trompez pas de combat

    Au vu des quelques commentaires que je viens de parcourir, j'ai l'impression que Nathalie se trompe d'adversaire. On pourrait croire que "normalement" le principal adversaire de quelqu'un qui souhaite la victoire de la gauche c'est l'UMP...mais là vraiment tout laisse supposer qu'il n'en est rien et que pour certains, dont Nathalie semble être, l'adversaire c'est avant tout Ségolène, quoiqu'il arrive ! Cela me laisse perplexe... Certains seraient-ils prêts à sacrifier la gauche, juste pour ne pas voir Ségolène au pouvoir ? Les mêmes seraient-ils prêts à donner les clés du pays à Sarko, juste pour ne pas les donner à une candidate socialiste qui n'était celle de leur choix ? Seraient-ils prêts à livrer le peuple français aux griffes de Sarkozy pour 5 ans, juste parce qu'ils n'aiment pas Ségolène ROYAL ? J'espère que non !!!! Alors si c'est non, arrêtez un peu ce délire ! L'adversaire est à droite, pas à gauche !

    Posté par Rosa, 05 septembre 2006 à 22:58
  • Je crois qu'il faudrait, Rosa, que vous relisiez attentivement tous mes comentaires depuis le début...1/ Ségolène Royal n'a jamais été une ADVERSAIRE...ni pour moi ni pour l'ensemble des militants et sympathisants socialistes qui soutiennent DSK 2/ Si nous sommes dans un parti démocratique...c'est bien pour chacun puisse y exercer la DEMOCRATIE....or la condition principale, unique et essentielle de la démocratie, c'est le débat d'idées, la confrontation des opinions....Nous pouvons tous être du même parti, tous partager des valeurs communes et pour autant avoir des sensibilités, des manières de voir les choses différentes...C'est exactement ce qui se passe aujourd'hui au Parti Socialiste...c'est sain (excepté les différentes petites phrases et comportements déloyaux...de PART et D'AUTRE...relisez l'ensemble des post ...j'ai été une des premières ici à les condamner....). Donc aujourd'hui, au sein de PS nous sommes en train de choisir le / la candidat(e) qui devra nous représenter...Je pense que la décision est suffisamment grave pour que le choix ne se fasse pas facilement....Une fois que nous aurons débattu (comme nous savons bien le faire..voilà bien ce qui nous distingue de l'UMP...non non non ...je ne suis ni une illuminée ni une grande naïve....parce que ici ou ailleurs je trouve que dans la majorité des cas le débat est ouvert, courtois et digne...dommage que les médias ne reprennent que les dérapages....d'où l'appel à la modération dans nos échanges)....que nous aurons choisi notre candidat(e) (et tous les candidats socialistes ont des qualités et des ...défauts...qui font d'eux de susceptibles grands président(e)s de la République)...et bien ce jour là nous serons tous derrière...Pas d'impatience..l'élection est encore loin...pour l'instant nous devons simplement choisir notre candidat(e).

    Posté par nathalie, 06 septembre 2006 à 07:24
  • Hélas Nathalie vous ne lisez toujours pas

    ... en dehors du blog de DSK, bien sûr. Il est donc difficile d'entamer un dialogue digne de ce nom. Les échanges restent stériles, lorsque l'interlocuteur commence par nier (en persistant inlassablement) l'évidence.

    Posté par Jocelyne, 06 septembre 2006 à 11:45
  • Chère Jocelyne....je lis tout...ou dans tous les cas le maximum de tout ce que je peux...toutes les interventions de Ségolène Royal, tout (le bon et le moins bon) qui est écrit sur elle, les positions de nos différents responsables, les positions des responsables politiques des autres partis de gauche et de droite (et même gros effort...le bouquin de Sarko et le Figaro...quan don me le prête)....sur le terrain de ce que je lis ou ne lis pas...çà va être difficile (!)...mais avez-vous, vous, Jocelyne lu DSK? Ne nous stigmatisez pas...SVP...et proposez moi un sujet qu'on en débatte....

    Posté par nathalie, 06 septembre 2006 à 12:49
  • au fait...quelle évidence?

    Posté par nathalie, 06 septembre 2006 à 12:51

Poster un commentaire