LA VOIE "ROYAL"

Désirs d'avenir 06 - Nice et Alpes-Maritimes

05 septembre 2006

Royal attend Sarkozy de pied ferme

royal_sarko200

--par Nathalie Schuck--

AP | 04.09.06 | 21:36

PARIS (AP) -- "Nicolas Sarkozy aura à rendre des comptes sur son bilan": la favorite des sondages Ségolène Royal a donné lundi "rendez-vous" à son possible rival de l'UMP début 2007 pour dresser le bilan de son action au gouvernement depuis 2002.

"Je crois aujourd'hui que la politique se fait par la preuve et que dans l'échéance présidentielle les candidats seront aussi jugés sur leurs actes et M. Sarkozy aura à rendre des comptes sur son bilan", a-t-elle prévenu sur France-Inter et i-Télé.

"Je donne rendez-vous à M. Sarkozy, ou au candidat qui sera désigné par la droite, et si moi-même je le suis, pour qu'en janvier (date du congrès d'investiture de l'UMP, NDLR) il y ait une vraie confrontation entre les promesses" et "le résultat de cinq années d'action à la tête du gouvernement", a-t-elle promis, prenant date.

Dressant un premier bilan de la droite, Ségolène Royal l'a accusée d'avoir "érigé comme principe le principe de la précarité". "Je m'élève en force contre cette vision de la France et je revendique la reconstruction de la valeur travail", a-t-elle lancé, promettant notamment d'abroger le contrat nouvelles embauches (CNE) si elle accédait à l'Elysée, comme le prévoit le projet du PS.

"Il n'y a pas d'antinomie entre la sécurisation au travail et l'efficacité économique. C'est tout le contraire de ce qu'a redit M. Sarkozy", a-t-elle dénoncé. Elle a jugé "très choquants" les propos du président de l'UMP sur la mise en oeuvre d'un vote à bulletin secret en cas de grève pour "en finir avec la dictature de certaines minorités".

La présidente de la région Poitou-Charentes a de nouveau pointé l'action du ministre sur l'immigration. "Si la question d'une régularisation massive se pose, c'est quand même le constat d'une singulière faillite" de sa part, a-t-elle fustigé.

Quant aux critiques dont elle fait l'objet au PS dans la course à l'investiture, elle a promis qu'elle les "supporterai(t) jusqu'au vote des militants" les 16 et 23 novembre. "J'essaie de faire en sorte qu'elles m'atteignent le moins possible et je me dis même que ça me fait un entraînement pour la bataille principale contre la droite", a-t-elle balayé d'un revers de main.

La députée des Deux-Sèvres s'est aussi vivement défendue de ne pas avoir de propositions et de fuir la confrontations. Les débats, "non seulement je ne les refuse pas, mais j'y prends beaucoup de plaisir", a-t-elle répliqué. Quant aux idées, "la campagne n'est pas commencée" et "j'ai déjà dit beaucoup de choses", a-t-elle corrigé.

"Extrêmement sereine", Ségolène Royal a donc prévenu ceux qui voudraient exercer sur elle une quelconque pression: "je gère mon calendrier, mon rythme, les endroits où je vais et là où je m'explique".

Posté par segoleneausud à 13:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    faut arreter

    Mme ROYAL est quelqu'un d'agréable à regarder certes mais quand il s'agit de l'écouter alors là y a plus personne. parfois on à meme l'impressio qu'elle même ne sait pas écouter quand M. SARKOZY parle...
    elle parle de la valeur travail mais le PS à cricifier le travail avec notement les 35 heurs alors arretons de faire n'importe koi. M SARKOZY propose des choses concrètes et utiles pour la France. tient par exemple suprimer les droits de successions ça c'est pas mal du tout mais vous dites vous avec une stupidité naive que c'est pour favoriser les riches... vous savez je viens de sortir de chez le notaire, ma femme à 23 ans et moi 27 ans et elle vient de perdre son papa. vous savez quoi il faut qu'on sorte 50 000 € pour garder la maison et on est pas des riches on gagne à deux 3500 € et on finit les mois aux alentours de 500 €. alors on ne roule pas sur l'or. mais ça nous aurait bien arrangé qu'il n 'y ait pas de frais de succession on aurait pu garder le fruit de toute une vie de travail. alors que là, on va perdre la maison que mon beau père a construit de ses mains...
    je trouve que c'est du VOL de taxer les successions comme ça déjaà qu'on paye des taxes toutes notre vie alors là c'est bon quoi...
    mais bon faut croire que c'est trop dure à comprendre pour vous ça de toute façon des que nicolas sarkozy dit un truc il n'as meme pas finit sa phrase que vous etes déja contre lui alors faut arreter de prendre les gens pour des cons...
    si un jour j'entend Mme ROYAL dire c'est vrai que M SARKOZY à raison sur les frais de succession je pourais presque voter pour elle car elle aura prouver son intelligence mais dans l'etat actuel des chose elle me dégoute toute la gauche me dégoute voilà...
    andrelbj@hotmail.fr

    Posté par andrelbj, 05 septembre 2006 à 18:42

Poster un commentaire