LA VOIE "ROYAL"

Désirs d'avenir 06 - Nice et Alpes-Maritimes

08 septembre 2006

Sectorisation scolaire :« Je trouve qu’elle a raison », par Francois Dubet

dubet

Le sociologue bordelais François Dubet, spécialiste de l’éducation, approuve le diagnostic de Ségolène Royal dans le journal "Sud Ouest"

Sectorisation scolaire : « Je trouve qu’elle a raison »

Publié dans « Sud Ouest » du 7 septembre 2006 (recueilli par Br. B.)

« Je trouve qu’elle a raison. On ne peut plus ignorer ce problème. La carte scolaire avait deux finalités : réguler les flux et être l’outil d’une certaine mixité sociale. Cette dernière fonction n’est plus remplie dans la plupart des grandes villes. Elle peut même devenir un facteur de creusement des inégalités. D’abord parce que les inégalités sociales entre les quartiers se sont accentuées, et la carte scolaire a entériné cette évolution. Ensuite, par le biais des écoles privées ou des dérogations, il existe un phénomène de fuite de certains établissements par les parents qui le peuvent.

Ce système fait que les plus pauvres sont contraints de rester dans les écoles de leur quartier lorsqu’ils n’ont pas les moyens de le fuir. Lorsqu’on a fait ce constat que le remède ne marche pas, il existe trois points de vue. Le premier est de dire que l’on ne change rien, car le principe est bon. Ou bien, comme le dit Sarkozy, de supprimer le remède et de laisser le marché scolaire s’installer. On peut craindre alors que cela creuse encore davantage les inégalités.

Enfin, la dernière position consiste à admettre que la carte scolaire ne fonctionne plus très bien et qu’il faut la faire évoluer sans la supprimer. Des esquisses de réponse consisteraient à redécouper les secteurs scolaires pour qu’ils soient moins ségrégatifs. Et puis on ne pourra pas contraindre les parents à choisir une école dont ils ne veulent pas. Parce que la réussite de leurs enfants est devenue un enjeu essentiel. Ouvrir la carte scolaire, laisser davantage de choix devrait faire que les parents n’auront plus autant intérêt à fuir certains établissements. Mais cela suppose d’y mettre des moyens importants, de s’assurer que ces écoles seront véritablement efficaces et que l’offre scolaire y sera aussi attractive qu’ailleurs. »


François Dubet est professeur de sociologie à l’Université de Bordeaux II et directeur d’études à l’EHESS. Il a publié de nombreux et passionnants ouvrages sur la question scolaire, dont « L’Hypocrisie scolaire » en collaboration avec Marie Duru-Bellat (Le Seuil 2000) et « L’école des chances. Qu’est-ce qu’une école juste ? » (La République des Idées, 2004). Lorsque Ségolène Royal était Ministre de l’Enseignement scolaire, il a piloté à sa demande une vaste consultation sur le collège, qui a donné lieu à 5.000 contributions écrites, à plus d’un millier d’autres sur le forum Internet dédié à cet état des lieux et à une trentaine de rencontres académiques ; dans tout le pays, plus de 80% des collèges se sont impliqués, ont témoigné et formulé des propositions. Il s’agissait déjà, en donnant la parole à tous les acteurs de la communauté éducative, de faire le pari de l’intelligence collective.

Posté par segoleneausud à 18:35 - Commentaires [12] - Permalien [#]

Commentaires

    Carte scolaire ?

    Je soutiendrai Ségolène Royal à la présidence de la République, mais je ne suis pas en accord avec sa position sur la carte scolaire car c'est toucher aux fondements de la République.

    Posté par Jean-Louis, 08 septembre 2006 à 18:57
  • idem

    Posté par Lofi, 08 septembre 2006 à 20:15
  • une piste qui défrise

    J'ai découvert dans un blog (http://education3.canalblog.com)
    une étonnante vision, à travers du "scandale de la carte scolaire" qui m'est apparu comme littéralement lumineuse ! incroyable que personne, y compris les doctes habituels, n'aient jamais souligné ce qui m'apparaît maintenant comme du simple bon sens. Du coup je suis allé voir le site de cet homme de terrain : http://perso.wanadoo.fr/b.collot/b.collot/ ... e-t je me dis qu'on a tout faux en ce qui concerne le système éducatif, au moins depuis Langevin Vallon. Le seul reproche : la trop grande richesse de ce site dont la limpide cohérence n'apparaît qu'au bout d'un certain temps (enfin pour moi).

    Posté par Bernard Roy, 08 septembre 2006 à 22:12
  • Plus de détails s'il vous plait !!

    Si j'ai bien lu, Mme Royal a dit : «Il faut desserrer la contrainte de la carte, qui donne à certains le sentiment d'être assignés dans les collèges dévalorisés.»
    Bon, bien que ce ne soit pas dans le projet, pourquoi pas? Dans quelles conditions ? Comment? Quelles nouvelles règles? Je suis ouverte aux propositions de tous les prétendants, mais je veux savoir et comprendre et ne pas laisser aux médias le soin de décider à ma place.
    Alors j'ai cherché ... et je n'ai pas encore trouvé ce qui pourrait remplacer ce qui existe en matière de carte scolaire. Donnez nous plus de détails s'il vous plait... car j'espère que cette phrase n'est une phrase d'opportunité pour gagner quelques points dans les sondages...mais bien le fruit d'une réflexion...

    Posté par AG, 10 septembre 2006 à 19:32
  • Des précisions

    Ségolène Royal a précisé jeudi matin sur France 2 ses positions sur la question de la carte scolaire

    J'en mets un petit résumé ci-après mais l'idéal me semble que chacun puisse aller voir par soi-même :

    http://les-4-verites.france2.fr/?date=2006/09/7&id_article=521

    Dans cette émission, Ségolène Royal a précisé sa position affirmant que sa proposition est "conforme au projet" (socialiste).

    Il s'agit, a-t-elle dit, "de permettre le libre choix entre deux ou trois écoles, collèges, lycées, c'est-à-dire d'élargir la sectorisation".

    Elle s'est défendue de faire des propositions proches de Nicolas Sarkozy. Selon Mme Royal, le président de l'UMP veut lui "libérer la carte scolaire pour mettre les écoles en compétition".

    La députée des Deux-Sèvres a expliqué que "l'idéal serait la suppression de la carte scolaire, car dans un système idéal, toutes les écoles devraient se valoir".

    Elle a observé que de nombreuses familles "quittent l'école publique, laïque, l'école républicaine pour aller vers l'école privée et bientôt vers des écoles confessionnelles".

    Elle a affirmé que pour les établissements les plus sensibles cela nous donnerait une "obligation politique" d'y mettre des moyens humains et financiers.

    FX NOAT

    Posté par FX, 11 septembre 2006 à 15:23
  • Mme Royal dit : "permettre le libre choix entre deux ou trois écoles, collèges, lycées, c'est-à-dire d'élargir la sectorisation"... et bien sûr de pouvoir assurer l'accueil de tous si tout le monde choisit la même école, ce qui dans un monde idéal n'arriverait pas.. ce qui me semble hautement improbable...
    désolée, je ne suis pas convaincue qu'élargir le choix à 2 ou 3 écoles dans une même secteur soit une solution...

    Posté par AG, 11 septembre 2006 à 16:35
  • une autre lecture

    Désolée, j'ai envoyé trop vitre, le message n'était pas terminé...

    Mme Royal dit : "permettre le libre choix entre deux ou trois écoles, collèges, lycées, c'est-à-dire d'élargir la sectorisation"... et bien sûr de pouvoir assurer l'accueil de tous si tout le monde choisit la même école, ce qui dans un monde idéal n'arriverait pas.. ce qui me semble hautement improbable...
    désolée, je ne suis pas convaincue qu'élargir le choix à 2 ou 3 écoles dans une même secteur soit une solution...
    Je vous renvoie à l'article suivant http://parisbanlieue.blog.lemonde.fr/ qui je trouve plus convaincant.

    Posté par AG, 11 septembre 2006 à 16:45
  • Si on cherche une solution...

    ... c'est qu'on pose un problème

    Sur la carte scolaire, je pense que Ségolène Royal a su - comme sur d'autres thèmes - poser une question que la gauche refusait de voir.

    Je pense également que cette seule proposition ne peut pas répondre à tous les problèmes de l'éducation. J'espère que le programme socialiste - et demain celui de la gauche - pourra le faire...

    FX NOAT

    Posté par FX, 11 septembre 2006 à 17:38
  • que la gauche refusait de voir ???

    Je vous renvoie :
    ---> au Projet Socialiste : "Nous veillerons à ce que la carte scolaire permette la mixité sociale".
    --->Extrait du Blog DSK du 05 août ...
    "L’offre scolaire est inégalitaire dans les faits : * La carte scolaire renforce la ségrégation territoriale." cf http://nice.avecdsk.net/index.php?2006/08/05/32-education-promouvoir-legalite-reelle-a-lecole

    Croyez vous vraiment que personne à gauche( à part Mme Royal) s'est posé la question...??? sincèrement ??

    Posté par AG, 11 septembre 2006 à 20:29
  • Ce que vous dites est sûrement vrai, mais ça prouve que les autres ne sont pas audibles, c'est peut-être injuste, mais c'est une réalité.

    Et ne nous ressortez pas encore une fois, la rengaine sur les médias. Ce ne sont pas les seuls responsables. Les autres réfléchissent évidemment, mais en ce qui concerne les sujets délicats,à force de ne pas vouloir prendre de risque, ils les "évoquent" tellement mollement que du coup, on les entend pas.

    Ils prennent aucun risque, ils ne veulent froisser personne, ils ménagent la chêvre, le chou et le reste... après ils voudraient qu'on leur trouve du charisme !

    Posté par Sarah, 11 septembre 2006 à 21:36
  • re carte scolaire

    Certes dire que "l'idéal" serait que "la carte scolaire soit supprimée" le monde du 5/09 pour ensuite dire qu'il serait au moins nécessaire de la desserrer...c'est habile mais c'est aussi:

    1/ faire de la surenchère par rapport à Sarko...si c'est une technique pour attirer l'attention...c'est réussi. D'autant mieux réussi qu'en bout de course c'est Villepin qui sort gagnant de l'affaire en proposant une grande concertation sur le sujet....tant mieux si çà fait avancer les choses...

    2/ La carte scolaire est l'arbre qui cache la forêt....le drame...c'est, bien entendu, le manque de moyens...Qu'elle idée étonnante que de donner aux parents la possibilité de choisir entre deux ou trois collèges ou écoles....que va-t-il se passer...?...pour les écoles primaires et maternelles....par ex le problème des transports. L'avantage dans les ZUS (et nous n' avons pas su en tirer partie) c'est qu'elle sont justement parfaitement bien déservies en établissements scolaires...Nous allons inciter des parents à inscrire des gamins dans des écoles éloignées de leur domicile....même problème pour les collèges...sans parler de la surfréquentation qu'enregistreront certains collèges par rapport à d'autre au motif qu'ils seraient mieux "cotés"....nous nous éloignons sacrément de nos principes républicains....çà aussi c'est du vécu de terrain....

    3/ Par contre créer dans les collèges situés en ZUS les conditions nécessaires à un enseignement et à un environnement de qualité, y développer des sections sports étude ou activités artistiques qui incitent les gamins d'autres quartiers à s'y inscrire....y mettre plus d'enseignants trés expérimentés, plus de médecins scolaires, de psychologues, ramener les classes de 25 à 15/20 élèves, développer des méthodes pédagogiques innovantes, y mettre des adultes de références, créer des classes d'apprentissage rapide de la langue française, donner envie aux enseignants de garder la vocation (pas facile dans ces établissements..Merci à eux...) bref mettre plus ou le besoin est important....c'est ce que nous appelons le socialisme d'émancipation. Ce n'est pas impossible, il suffit de trouver les moyens financiers, d'évaluer la plus value sociale sur du long terme afin de comprendre que ce que nous "perdons" économiquement aujourd'hui nous le "gagnons" socialement immédiatement et économiquement sur du moyen terme, et surtout surtout d'avoir la VOLONTE POLITIQUE (tout ceci est bien entendu inscrit in extenso dans le projet socialiste). MOI J'Y CROIS sans remettre en cause les PRINCIPES.

    Posté par nathalie, 12 septembre 2006 à 13:11
  • D'accord !

    Je suis entièrement d'accord...
    Pour répondre à Sarah, ce que je trouve dommage, c'est que parmi les militants socialistes, il y en ait pour n'entendre que ce que les médias disent ... en oubliant de se renseigner par eux mêmes...

    Posté par AG, 12 septembre 2006 à 20:02

Poster un commentaire