LA VOIE "ROYAL"

Désirs d'avenir 06 - Nice et Alpes-Maritimes

14 septembre 2006

Le front anti-Ségolène

fabius  SEGO1  josp

NOUVELOBS.COM | 14.09.06 | 12:08

Lionel Jospin et Laurent Fabius ont déjeuné ensemble lundi. Ils chercheraient à empêcher la désignation de leur rivale comme candidate, selon France Inter.

Lionel Jospin et Laurent Fabius unis contre Ségolène Royal. C'est France Inter qui a révélé l'information jeudi 14 septembre. La station de radio rapportait que les deux hommes avaient longuement déjeuné ensemble lundi. Selon les informations que France Inter a obtenues de leurs proches, les deux présidentiables pourraient s'entendre pour empêcher la désignation de Ségolène Royal comme candidate socialiste à la présidentielle.

Le grand oral de Lens

Voilà qui donne le ton avant la journée de samedi où tous les présidentiables du PS, candidats déclarés ou potentiels, vont discourir à Lens devant 2.000 militants. Ségolène Royal, Dominique Strauss-Kahn, Jack Lang, Laurent Fabius, Lionel Jospin, Martine Aubry et François Hollande sont annoncés. Des règles drastiques ont été édictées afin que la rencontre ne tourne pas au règlement de compte. Chacun des prétendants disposera de 20 minutes seulement, consacrées en partie s'il le veut à répondre à des questions des militants. Les questions seront posées par écrit, et un aréopage en fera le tri. Il est d'ores et déjà prévu que Ségolène Royal parle la première avant de s'éclipser pour Madrid où elle sera attendue par le Premier ministre espagnol José Luis Rodriguez Zapatero. L'ordre de passage entre les suivants se fera par tirage au sort, sauf pour François Hollande qui, comme premier secrétaire, conclura les débats.

Posté par segoleneausud à 14:20 - Commentaires [16] - Permalien [#]

Commentaires

    Serrons nous les coudes !

    Ca n'est pas gagné! La harde va encore nous sortir une "bêbête" de son chapeau: cette fois ci, ça risque d'être plus lourd que "les mensurations" d'Aubry, la "garde des gosses" de Fabius, le "elle ne le mérite pas" de notre dégraisseur de mammouths" C. Allègre lorsqu'il était ministre de l'éducation nationale (dommage qu'il ne veuille pas s'épanouir et aller jusqu'au bout de sa vocation aujourd'hui!)... ou encore le "Elle va faire exploser le parti" du camarade Glavany .
    A ce propos, n'auriez vous pas, comme moi, l'impression qu'il y en a qui effectivement veulent:
    - reprendre en main "LEUR" parti: non, pas le vôtre ou le mien... ils sont les têtes pensantes, et nous aurons la chance d'avoir le droit d'appliquer les consignes et mots d'ordre de nos chefs "représentatifs".(Euh... ne me demandez pas de qui ni de combien sur les 184000... Un grand écart s'est creusé)
    - quitte à le recomposer à leur manière dès que Sarko aura gagné (il n'est pas homme à refuser le tapis si on le déroule devant ses bottes...)

    Courage! Serrons-nous les coudes.

    Et n'oubliez pas: le 27.9 est une date limite pour les nouveaux adhérents ...dont je suis: vous avez adhéré pour soutenir Ségolène Royal? Moi aussi, car je crois possible la rénovation de NOTRE parti! Pour ma part, j'ai fait le nécessaire ... mais 84000 autres adhésions récentes doivent être "validées" pour participer au choix de la personne à investir.

    JUJUBE Membre du comité Désirs d'avenir 06

    Posté par Jujube, 14 septembre 2006 à 14:45
  • Que ferez-vous Jujube...

    si un autre candidat devait être choisi par les militants du Parti Socialiste?
    SVP arrêtez les anathèmes...Il y a des petites phrases, ne vous les repassez pas en boucle...çà n'en vaut pas la peine (Ségolène Royal vous montre l'exemple). Ne mettez pas dans un même sac tous ceux qui ne soutiendraient pas Ségolène Royal dans l'immédiat. Nous, vous aurez besoin de "la horde" pour gagner.
    Et ne dites pas que le parti socialiste le votre, le notre....ressemble au parti communiste français des années 50....C'est certainement le parti dans lequel la démocratie s'exerce de la manière la plus transparente (avec parfois de ci de là quelques ratés, tout ne peut pas être parfait)....La démocratie est un exercice difficile, évitons de la mettre en péril....la démocratie est fragile...préservons-la ....en nous respectant les uns les autres...

    Posté par nathalie, 14 septembre 2006 à 22:18
  • ... et de faire des recommandations que vous vous gardez de respecter.
    Pour ce qui est de la harde, je vous la laisse de grand coeur... si cela pouvait nous éviter cette ambiance putride qu'elle ne cesse d'entretenir depuis des mois...

    Posté par Jocelyne, 14 septembre 2006 à 23:31
  • Jocelyne

    Décidemment vous vous radicalisez....vous avez raison, rien ne sert de discuter.
    Nous nous retrouverons aux lendemains de l'investiture de notre candidat(e) et nous verrons alors qui fera campagne pour faire en sorte que la gauche gagne....Je n'aurais, quant à moi, aucun état d'âme et j'espère qu'il en sera de même pour tous....quant à faire partie d'une harde, je n'ai jamais, à aucun moment, rencontré dans ce parti d'animaux. Celà dit, dites dorénavant tout ce qui vous semblera important de raconter pour dévaloriser les concurrents de Ségolène Royal vous ne rencontrerez plus ma contradiction....tant j'ai du mal à accepter la malhonnêteté intellectuelle. Bien à vous.

    Posté par nathalie, 15 septembre 2006 à 23:32
  • Des états d'âme...

    ... j'en aurai, moi et beaucoup d'autres, le jour de l'investiture.
    Je désire souligner également que répéter ce qui a été dit, ne dévalorise "l'orateur" que si le lecteur (sorte de témoin à distance) juge effectivement que ces paroles étaient outrancières et déplacées.
    Je vous renvoie donc à votre contradiction interne.
    Je vous renvoie également votre dernière phrase - sans être bien sûre qu'elle s'applique à votre cas - mais qui ne me concerne aucunement.

    Posté par Jocelyne, 16 septembre 2006 à 19:47
  • bis repetita

    Jocelyne, ce site semble pourtant avoir une certaine "officialité", est il possible de vous laisser croire que cette ambiance de primaire reflète l'opinion ou le mode de communication des socialistes ou sympatisants des Alpes Maritimes ?
    Car les "états d 'âmes" ont montré leurs limites et leurs résultats en 2002.
    Quand aux propos outranciers du type "hordes" , mieux vaut ne pas s'y apesantir.
    Ségolène Royal , elle même , y compris dans son discours de Lens , se réfère au projet commun socialiste, sans que pour ma part j'y vois un ajout ou une plus value dûe à sa propre personnalité.
    Mais il est vrai que je ne suis pas un "fan", de l'un ou l'autre des candidats , je laisse cela à la star ac, après tout on ne vote pas (encore) par SMS.
    Au final , il s'agira de battre la droite, c est cela l urgence sur le terrain, pour les acteurs du social ou les simples citoyens que nous sommes.
    Avons nous jusque là , le droit de préferer un autre candidat ? il ne semble pas...
    Vous êtes sans nul doute "Ségoliniste", serez vous encore simplement socialiste après la désignation d'un autre candidat ?
    Vos propos en laissent douter.

    Posté par Fred, 19 septembre 2006 à 15:04
  • bis repetita... non placent

    Cessez donc de faire appel à n'importe quoi: au dérisoire... au caricatural... à la provoc'... au journalisme people, pour tenter d'écarter le lecteur du bien fondé d'un choix qui tombe sous le sens.

    Donnez donc un peu d'information, au lieu de contester systématiquement!
    Lisez vous un peu plus, depuis notre récent échange?

    Posté par Jocelyne, 19 septembre 2006 à 17:16
  • anti -droite

    Pour ma première visite sur ce site, "tenter d'écarter le lecteur du bien fondé d'un choix qui tombe sous le sens" n'est pas du tout mon propos ,cette primaire qui déchaine tant vos passions, me laisse totalement froid.
    Peu m' importe quel socialiste sera l'hôte de l'Elysée, seule compte une victoire face à la droite.
    Cela inclut les législatives qui suivront et cela ne se résoud ni à une femme ou un homme providentiel, mais bien à l'équipe qui dirigera dans votre cas,le pays.
    C'est sur ce point entre autres que je comptais trouver quelques précisions sur ce site plutot que des états d'âmes.... mais votre attaque sur le front anti ségolène m'en a provisoirement détourné.
    Votre propos "Ségolène ou rien" cause de ces éventuels états d'âme, me gêne en ce sens.
    Quand aux infos, les réunions publiques des candidats à la candidature sont largement diffusées, leurs opinions aussi, avez vous besoin de moi pour cela ?
    Quand à mes lectures, le ton pour le moins innamical, kamarade, de vos commentaires, m'enlève déja l'envie de lire l'intégralité de votre site.
    Ne lisant pas la presse, même "people" , je n'en saurais donc pas plus sur votre candidate et les spécificités de sa démarche.
    Je le regrette, mais permettez moi de penser que votre ton, n'est pas adéquat pour des gens qui devront s'unir pour gagner au final.

    Posté par Fred, 19 septembre 2006 à 23:33
  • Attention les amis

    Attention. J'aime beaucoup Ségolène Royal et sans aucun doute voterai pour elle. Mais, prenons garde dans nos commentaires à ne pas dresser les gens de gauche les uns contre les autres sous pretexte qu'ils favorisent tel autre candidat. La Gauche, le parti socialiste pour être plus précis, est riche de plusieurs candidats. Cela prouve qu'il est très dynamique et génére en son sein de multiples vocations. Réjouissons nous en et évitons donc tout propos tendancieux.
    Qu'en dites vous les amis?

    Posté par enrico06800, 20 septembre 2006 à 10:14
  • juste....

    MERCI

    Posté par nathalie, 20 septembre 2006 à 14:02
  • Désolée Fred…

    … de vous avoir laissé penser que mon ton était "inamikal" comme vous dites: aucune inimitié envers vous "kamarade", ni envers quelque autre socialiste de base comme moi… J'ai plutôt tendance à respecter les personnes qui ont une autre opinion que la mienne lors d'échanges contradictoires ARGUMENTES, et SEULEMENT lorsqu'ils savent:
    - ne pas se poser en donneurs de leçons ou maîtres à penser sur un ton de père fouettard,
    - ne pas concevoir l'échange comme un combat où il faut systématiquement abattre l'autre.

    Les prises de positions dépendent souvent de valeurs dominantes chez la personne, parfois identifiables: fidélité à une personne, fidélité à ses propres valeurs incarnées par une meneuse (un meneur aussi, bien sûr!) ,solidarité, intérêt personnel, opportunisme, arrivisme, hypocrisie, sens de l'intérêt collectif à l'échelle du groupe ou à l'échelle de la France, ou de l'Europe, etc. et j'en passe..)


    NB: De ce point de vue, une personne que je ne vous nommerai pas - pour éviter d'être la cause d'éruptions de boutons ou autres réactions allergiques - a montré et montre encore qu'elle peut beaucoup apprendre à ses pairs, qui d'après mes valeurs les plus fortes, se sont disqualifiés par leur actes à l'encontre d'une partenaire de NOTRE parti.

    La question qui va être posée aux socialistes ET aux Français , est celle de la CONFIANCE:
    - qui peut porter un projet socialiste...
    - en rassemblant membres du PS et peuple FRANCAIS (s'il vous plaît, ne l'oubliez pas!!)
    - qui est placé (e) depuis longtemps et sans faiblir pour recueillir une majorité de suffrages...

    En tous cas, merci Fred d'avoir souligné que "les réunions publiques des candidats à la candidature sont largement diffusées, leurs opinions aussi". Je renchéris sur ce que vous avez souligné: ce n'est pas dans la presse people que l'on apprendra quelque chose sur la candidate et ses camarades candidats… Le mieux me semble être d'écouter les interventions dans leur intégralité (ATTENTION aux expressions ou phrases extraites de leur contexte. Vérifiez toujours le résumé que l'on vous propose!)
    Cordialement
    Jocelyne

    Posté par Jocelyne, 20 septembre 2006 à 14:16
  • Moi aussi, je le regrette, mais je trouve que le ton n'est pas adéquat pour des gens qui devront s'unir pour gagner au final.

    Après avoir reçu la leçon car j'ai dit que SR est une figure nouvelle par Nath (que je sache c'est bien la première fois qu'elle se présente en présidentielle, je constate que les écchanges sont acides et de paroles creuses. Car il me semble bien que tout candidat devra faire avec le programme du parti non ? Et c'est chercher la petite bête sur les positions de l'un ou de l'autre, qui pense que le candidat imposera "son" prog personnel ... Et puis n'oublions pas que tout gouv doit aussi faire avec les idées de l'opposition sinon c'est de la dictature ...Cordialement

    Posté par Futura, 20 septembre 2006 à 16:56
  • Il y a longtemps Futura- Nathalie - Fred, que nous, membres du parti socialiste (à ce propos n'oubliez pas que notre effectif a DOUBLE) , devrions être unis et d'accord pour investir LA personne qui en a déja convaincu une multitude, en balayant quelques vieux tabous.

    Cessons d'entretenir le schisme dans un parti qui aujourd'hui, a TOUTES les possibilités de se rénover et de retrouver le lien perdu avec la population francaise... Cessons d'entretenir l'image que nous offrons depuis trop longtemps à nos adversaires.

    Posté par Jocelyne, 20 septembre 2006 à 17:58
  • Gouverner ?

    Merci, je préfère ce genre d'échanges,argumentons donc.
    Vous l aurez compris, je conserve quelques doutes sur Ségolène Royal, non pas sur sa capacité à être élue mais bien sur sa capacité à gouverner ensuite.
    Quoi que l on en dise en "personnalisant" le scrutin présidentiel, le candidat pour gouverner sans être soumis ensuite à la changeante opinion populaire et aux sondages, doit être le candidat d'un parti avec un programme fort.
    Cette personnalisation, sans le soutien d'un parti, est un leurre qui ne vaut qu'au cas bien improbable d'un candidat doté d'une "aura" particulière de type "gaulienne" .
    L'échec de la Veme république sur ce point depuis la 1ere cohabitation est flagrant.
    Sarkozy ou Le Pen l'ont bien compris en étant avant tout des chefs de partis même si ils flirtent avec le populisme chaque fois que nécessaire.
    Laissons leur cette attitude et attachons nous à convaincre par un sincère débat interne, les militants.
    Le recours au "peuple français ", dans sa version populiste, je caricature à peine, nous conduirait il in finé à être contre la constitution européenne... ou pour le rétablissement de la peine de mort, désirs majoritaires , pour être élu ou pour gouverner ? Le risque est réel, je pense.

    Soyons donc bien clairs, je pense que le candidat légitime et ayant le plus de chances de gouverner dans la durée , sera celui désigné par les militants, nouveaux et anciens,qui ont je l"espère bien conscience des enjeux, plutot que celui(ou celle) désigné(e) par les sondages d"opinions.

    Posté par Fred, 21 septembre 2006 à 11:25
  • Légitimité

    De toute façon, la question ne se pose pas, ce sont bien les militants qui investiront le candidat.

    Il n'y a donc pas d'inquiétude à avoir de ce côté là, ni de débat.

    Posté par Lisa, 21 septembre 2006 à 11:44
  • Un conseil ...

    Les militants insvestiront le candidat, certes, mais il faut que ce candidat inspire confiance et soit élu par les français. Que déisrons-nous avoir notre "favori(e)' désigné(e) pour la star act ou présenter un candidat qui permettra au programme socialiste de se réaliser.

    Mon conseil, ouvrir des réflexions qui donneront aux electeurs hésitant la confiance et l'envie de voter, rappellez vous ceux qui ont eu une grande lassitude et une abstention massive.

    C'est l'histoire des petits salaires qui n'ont plus envie des discours qui ne mènent à rien. Une grande machine qui est fatiguée et réfléchir sur tel pièce de tel marque ou tel autre n'a jamais donné une machine neuve ...

    Redescendre des grands sommets politiques et parler vrai. Exemple, quand SR parle de suivi éducatif par les militaires, 80 % de la population écoute et approuve. Enfin, à moins que vous préfériez que ce soit par l'extrême droite qui se charge de régler certains problèmes.

    Un parti plus proche de son peuple, un personnage qui saura user de sa diplomatie pour rassurer et atténuer l'exaspération. Les grands discours certes mais ceux qui ne restent pas dans les sphères ...

    Cordialement je vous laisse à vos réflexions très constructives.

    Posté par Futura, 21 septembre 2006 à 15:54

Poster un commentaire