LA VOIE "ROYAL"

Désirs d'avenir 06 - Nice et Alpes-Maritimes

31 octobre 2006

Les débats dans les sections (2)

140px_Logo_parti_socialiste_france

Reprenons le cours des choses, en l'occurence voici quelques nouvelles des débats qui continuent dans les sections.

Jeudi 26 octobre : c'est la section Nice Rive Gauche qui s'est réunie, la salle était comble. Près de 75 personnes étaient présentes. Patrick ALLEMAND forme avec Frédérique GREGOIRE-CONCAS un duo fort complémentaire et très convaincant pour défendre la candidature de Ségolène Royal. Pour DSK, c'est un autre duo talentueux (... ben oui il faut savoir reconnaitre), Nathalie AUDIN et Stéphane N'GOMAI. En tout cas, la parité est respectée (peut-être un bon présage) ... sauf pour le représentant Fabiusien. Dommage

Les questions fusent et les débats sont comme d'habitude d'excellente qualité.

Une petite remarque toutefois, le défenseur de DSK concacre ce soir-là la moitié de son temps de parole à "critiquer" Ségolène, c'est du temps en moins pour présenter les propositions de son candidat, non ?

Si vous voulez en savoir plus sur ce qui c'est passé après la "bataille"  :  http://patrickallemand.canalblog.com/archives/2006/10/27/3011217.html

Vendredi 27 octobre : Trois sections se sont réunies ce soir là, Grasse et Villeneuve-Loubet réunie avec La Colle sur Loup.

A Grasse, Marc DAUNIS est le représentant de Ségolène Royal. A sa façon de raconter la réunion, on sent bien qu'il adore ça Marc, aller débattre, aller au contact, convaincre. Son expérience de Maire lui facilite la tâche, les exemples concrets ne lui manquent pas et il n'hésite pas à s'en servir pour illustrer la pertinence des propositions de Ségolène Royal. Un débat riche et Marc est content .... Sûrement, une soirée réussie à Grasse.

Les sections de Villeneuve-Loubet et La Colle sur Loup se sont réunies ensemble à Villeneuve-Loubet. Marc ORSATTI et FX (François-Xavier NOAT de son vrai nom), sont allés débattre ensemble. Marc et FX sont ravis de travailler ensemble et forme un tandem plein de bonne humeur. Deux optimistes invétérés, surtout Marc... nous en déduisons d'après ce qu'ils nous racontent, que ce fut encore une belle soirée pour nos deux comparses...

Lundi 30 octobre : Paul CHOMIKI est un habitué de la section de Roquefort-Les-Pins. Elle s'est réunie en deux fois, compte tenu de la particularité géographique de cette section, à Roquefort la semaine dernière et à Tourrettes-sur-Loup hier soir. Paul a donc une nouvelle fois présenté avec toute sa conviction la candidature de Ségolène dans cette section.

Ce soir, c'est la section Mouans-Sartoux qui se réunit pour débattre.

Posté par segoleneausud à 18:03 - Commentaires [14] - Permalien [#]

Commentaires

    euh....la moitié du temps...?

    Il n'y aurait pas un peu d'exagération?...nous sommes bien restés 2h à débattre...je peux vous assurer que nous ne sommes pas restés 1h à critiquer "Ségolène" même pas 5 minutes du reste. Comme vous l'analysez parfaitement ce sont souvent les propositions de Ségolène Royal qui font débat....il est vrai alors que nous passons un peu de temps à en débattre (des propositions pas de la personne...un peu comme les jury citoyens vous vous rappelez...Les propositions...pas les élus!)...sinon que ferions-nous là? Si rien n'était à critiquer nous serions donc d'accord....Je m'amuse du reste à constater que les propositins de DSK sont, quant à elles, rarement critiquables....Il pourrait faire un excellent premier ministre...c'est cela non? sourire!

    Posté par nathalie, 31 octobre 2006 à 22:44
  • Michel DESTOT à Nice

    Vous êtes tous invités à venir rencontrer Michel DESTOT le député maire de Grenoble samedi 4 à 18h00 hôtel Splendid 50 bd V HUGO à Nice. Il soutient DSK et est, surtout, le maire d'une commune à la pointe de l'innovation en matière de transports, de politique urbaine, de politique de l'enfance et de la jeunesse....Comme quoi, les dsk savent, aussi, faire du socialisme de proximité (sourire).

    Posté par nathalie, 03 novembre 2006 à 01:33
  • Destot? qu'es à queo Destot

    Qu'il reste couché à Grenoble celui-là. Personne ne le connait et c'est tout ce que trouve DSK à nous envoyer. Allez le voir, il va vous donner envie de voter DSK celui-là, j'en suis sur! Quel mépris pour la 5eme ville de France, encore on a vu DSK et Ségolène avant. Quant à fabius, ni avant, ni pendant, ni je l'espère après!

    Posté par dany, 03 novembre 2006 à 16:14
  • C'est un très bon signe...

    ...que les réunions de DSK soient annoncées sur ce blog.

    J'espère que c'est lié au nombre important de visiteurs !?...

    A+
    FX

    Posté par FX Noat, 03 novembre 2006 à 17:08
  • Cher FX....

    La technique du cheval de Troyes.....indémodable...La preuve!

    Quant à ne pas connaître Michel Destot...Dany....c'est bien pour vous le faire connaître que je vous invite à le rencontrer.

    Ah oui...c'est vrai...il n'est qu'un élu...

    Posté par nathalie, 03 novembre 2006 à 23:29
  • Cette déclaration devrait être popularisée

    La petite phrase qui aurait dû tuer DSK…

    Par Alain Lefebvre, Expert en relations du travail. Vit à Stockholm. Dernier ouvrage paru : «Faut-il brûler le modèle social français ?», aux éditions du Seuil.

    « Ségolène Royal exerçait des fonctions subalternes, dans des petits ministères », a déclaré Dominique Strauss-Kahn dans Le Monde. Une déclaration de ce style mettrait immédiatement fin à la carrière d'un social-démocrate suédois, finlandais, danois ou norvégien, à n'importe quel niveau…

    medium_r3506229002.jpgUn élément qui fascine ici la presse et rend nos élections passionnantes à suivre est le fait qu'il y a aussi beaucoup d'affaires, au sens peu noble du terme, auxquelles sont associés nos candidats : le sang contaminé pour Laurent Fabius, Clearstream pour Dominique de Villepin et Nicolas Sarkozy et dans une moindre mesure Michèle Alliot-Marie, la MNEF pour Dominique Strauss Kahn… Tout cela laisse supposer des manœuvres secrètes, des valises d'argent qui s'échangent, ou au moins des négligences dans le choix des amis et des collaborateurs. On ne trouve pas vraiment d'équivalent ici. Il me semble que la notion de responsabilité se limite en France à la culpabilité, alors qu'ici les erreurs ou les actions malhonnêtes des gens sous vos ordres sont vos erreurs, d'autant plus que la presse suédoise ou finlandaise est sans pitié. Une attitude nordique aurait interrompu beaucoup de carrières politiques en France, y compris chez nos candidats, mais cela aurait peut-être contribué à donner un peu plus confiance au citoyen dans ses hommes politiques.

    Les Français vivant dans les pays nordiques, balancent en général entre la stupéfaction face à une démocratie française qui semble d'un autre âge, et la franche rigolade devant des débats qui n'auraient pas lieu d'être. La réaction aux jurys citoyens de Ségolène Royal m'a stupéfait, dans la mesure où il est de pratique courante dans nos pays nordiques de soumettre à des jurys citoyens ou conférences de citoyens ou autres groupes participatifs des politiques, des projets ou leur évaluation, au niveau communal notamment. C'est un élément de démocratie participative, au même titre que la délégation au niveau des comités de quartier des budgets municipaux pour l'environnement, les routes, ou autres investissements, à charge pour eux de choisir ce qu'ils financent. Les réactions, par exemple de Max Gallo dans Le Figaro, frôlent le ridicule, et celles des autres candidats à la primaire socialiste relèvent plus de l'infantile que d'une réflexion de fond sur la démocratie.

    Au bêtisier de ces élections, que je suis en train de recueillir, le recordman est Dominique Strauss-Kahn. Je suis stupéfait que la presse n'ait pas souligné l'une de ses déclarations récentes, qui aurait définitivement tué tout candidat social-démocrate nordique. Je cite ici le quotidien Le Monde (DSK dilettante repenti, article paru dans l'édition du 18.10.06) : « Elle exerçait des fonctions subalternes, dans des petits ministères », sourit DSK avec condescendance [il s'agit de Ségolène Royal]. Je ne m'étendrais pas sur les fonctions subalternes (secrétaire d'Etat, ministre délégué et ministre) exercées par Ségolène Royal, mais sur les petits ministères : il s'agissait des ministères de l'Environnement, de l'Education et de la Santé et des Affaires Sociales…

    Pour Dominique Strauss-Kahn, cela signifie que les questions d'éducation, d'environnement, de santé et des affaires sociales ne comptent pas par rapport aux grands sujets, qui -je suppose- sont ceux sur lesquels il a exercé son génie. Il s'agit donc de l'Industrie et du Commerce extérieur, dont il a été ministre délégué (fonction subalterne selon ses déclaration au Monde) de 1991 à 1993, et de l'Economie, dont il a été le ministre de 1997 à 1999.

    Cette déclaration devrait être popularisée, de manière à ce que les Français, surtout les socialistes, puissent en juger. Il me semble que santé, emploi, enseignement et environnement sont parmi leurs principales préoccupations, mais je peux me tromper. Cela étant, une déclaration de ce style mettrait immédiatement fin à la carrière d'un social-démocrate suédois, finlandais, danois ou norvégien, à n'importe quel niveau. On imagine ce que la gauche en aurait fait si Nicolas Sarkozy l'avait prononcée, ou le débat qu'elle aurait entraîné si Ségolène Royal s'était permis une telle déclaration.

    Voilà pourquoi, avec mes yeux semi-nordiques, ce qui se passe en France me laisse entre le rire et la colère, mais certainement pas indifférent.

    Posté par pierre914, 06 novembre 2006 à 00:02
  • oui....

    Que dire alors de la déclaration d'une ministre à l'encontre d'un de ses collègues qui vient de démissionner d'un gouvernement à la suite d'une mise en examen (afin de ne pas mettre ce même gouvernement en dfficulté)....grosso modo....lorsqu'on est investi des plus hautes fonctions on se doit d'être d'une honnèteté totale (passé bien évidemment en prime time sur le 20h!)....à l'encontre du principe qui sous tend tout notre système juridique: la présomption d'innocence. La justice de notre pays a jugé que DSK était innocent dans l'affaire de la MNEF...Ségolène Royal l'avait condamné (mais SR adorer se poser en justicière...!)....Ce sont de tels propos..ceux du commentaire du dessus qui discréditent le travail des élus, les politiqes et notre système juridique....Pour ce qui est du fond, pour autant, les ministères qu'a occupés Ségolène Royal ne sont pas des ministères subalternes (je pense même que ce sont des ministères de premier plan)...comme Poitou Charente n'est pas une petite région et puis comme en France "small is beautiful" disons même que ce sont les principaux ministères (surtout pour l'environnement il y a 10 ans!)...

    Posté par nathalie, 06 novembre 2006 à 08:09
  • Bof, bof !

    Ouh la la Nathalie ! ça pédale dans le yaourt les argumentaires pour défendre à tout prix DSK, qui sur ce point n'est pas vraiment défendable...m^me si on n'est pas d'accord sur le choix du candidat, vous nous aviez habitué à des commentaires un peu plus pertinents. Mais sur ce coup là, c'est vraiment bof, bof ! Il est vrai que franchement pour quelqu'un qui est censé ne jamais se fourvoyer dans le jeu des "petites phrases", là pour le coup, il a fait fort votre candidat ! Chassez le naturel...

    Posté par Little Scarabée, 06 novembre 2006 à 11:01
  • Vous avez raison ...

    cher little scarabée, ce n'est pas défendable et j'ai du mal à défendre....mais c'est tellement mineur au regard d'autres petites phrases autrement plus assassines....

    Posté par nathalie, 06 novembre 2006 à 13:27
  • Le monde 17/10/06

    "Il (DSK) se souvient pourtant mot pour mot de ce qu'elle lâcha aux médias, lorsqu'il fut pris dans le tourbillon des affaires de la MNEF, puis de la cassette Méry qui lui valurent une démission du gouvernement en novembre 1999 et deux ans de traversée du désert. "La politique, on est là pour la servir et non pour s'en servir", avait tancé Ségolène Royal"

    Voilà un bel exemple de solidarité socialiste...et ce que j'appelle une phrase assassine....

    Posté par nathalie, 06 novembre 2006 à 13:38
  • Décidemment on s'enfonce !

    Désolée Nathalie, mais j'ai du mal à vous suivre sur ce terrain ... la phrase de Ségolène ne me choque pas.

    En revanche, taxer les affaires sociales, les affaires scolaires, la famille, les personnes handicapées et l'environnement de "fonctions subalternes" eu de "petits ministères", ce n'est pas très honorable... et les "affaires" judiciaires, c'est qualifié comment par DSK ? Il a été blanchi, il faut plus en parler c'est ça ? N'empêche que tout le monde s'en souvient... bien que finalement ce ne soit que des histoires "subalternes" me direz-vous ! (sourire)

    Posté par Little Scarabée, 06 novembre 2006 à 13:57
  • Ségolène Royal ce soir 20H france 2

    Posté par pierre914, 06 novembre 2006 à 14:23
  • indignation à double vitesse

    Et bien entre la mise en cause du principe de présomption d'innocence (entre membre du même gouvernement!) et une petite phrase que je vous concède maladroite je pense que c'est vous qui vous enfoncez....
    A chacun ses priorités....
    Il a été blanchi et il faut JUSTEMENT beaucoup en parler....sourire...

    Posté par nathalie, 06 novembre 2006 à 16:58
  • Je vous conseille vivement la lecture du livre "la dame aux deux visages" A Mantoux/B Simmat (édition de l'Archipel 206) tout particulièrement les pages 144 à 148 qui rappelle les positions de Ségolène Royal sur le dossier de la pédophilie lorsqu'elle était à la tête du ministère délégué à l'enseignement scolaire et sa gestion du dossier B Hanse, sans parler là encore de son déni du principe de présomption d'innocence.

    Posté par nathalie, 06 novembre 2006 à 17:23

Poster un commentaire