LA VOIE "ROYAL"

Désirs d'avenir 06 - Nice et Alpes-Maritimes

14 novembre 2006

L'Homme qui valait ... 10 milliards !

DSK admet dépasser de 10 milliards d'euros le coût du projet PS

PARIS (Reuters) - Dominique Strauss-Kahn a reconnu que le coût des propositions qu'il a faites dans la campagne pour l'investiture présidentielle socialiste était "grosso modo" de 10 milliards d'euros supérieur à celles contenues dans le projet du Parti Socialiste

Ce chiffre apparaît dans une étude publiée lundi par l'Institut de l'entreprise, qui estime que le projet du PS coûterait 46 milliards d'euros à mettre en oeuvre.

Dominique Strauss-Kahn, qui répondait à des questions d'auditeurs sur France Inter, a déclaré que son idée de "patrimoine de départ" pour aider les jeunes en difficulté reviendrait "en gros, grosso modo, à 10 milliards d'euros".

Mais, a-t-il fait valoir, "10 milliards d'euros c'est exactement la valeur des droits de succession dans notre pays, c'est-à-dire ce que Nicolas Sarkozy veut supprimer".

"Je préfère qu'on trouve 10 milliards d'euros en gardant les droits de succession et en financant le patrimoine des jeunes au départ dans la vie (...), ça c'est un choix politique", a ajouté l'ancien ministre de l'Economie et des Finances.

Posté par segoleneausud à 13:09 - Commentaires [33] - Permalien [#]

Commentaires

    Idée intéressante...

    Je pense que l'idée du patrimoine de départ pour les jeunes est une idée intéressante. Dans notre département, par exemple, Christian Estrosi propose 10 000 € pour les jeunes qui achètent un logement à moins de 25 ans.

    Néanmoins...

    J'ai défendu pendant des années la notion d'allocation autonomie et elle était enfin au programme socialiste.

    J'ai du mal à imaginer que la mesure proposée par DSK soit compatible avec cette dernière. En effet, le coût annoncé en ferait la mesure la plus importante de notre projet, bien qu'elle ne soit pas dans le projet socialiste.

    Dommage qu'une proposition telle que celle-ci n'ait pas été discuté avec les organisations politiques de jeunesse de gauche ou les syndicats étudiants et lycéens.

    A+
    FX

    Posté par FX, 14 novembre 2006 à 16:03
  • Ben oui,

    Ségolène propose le plein emploi en 15 jours ? Elle a peur d’engager des dépenses en plus ? Et elle dispose de six mois pour s’effondrer dans les sondage ?

    Avec Ségolène c'est donc l'échec assuré, car elle n’a pas la compétence requise dans les domaines indispensables. Avec DSK c'est le succès garanti, car c’est le meilleur de tous les candidats possibles.

    Posté par jpb, 14 novembre 2006 à 16:28
  • D.SK a en effet des idées interessantes, meilleures en tous cas que celles de recommander à Ségolene Royal de "lire ses fiche-cuisine" ou de la contredire sur sa prétendue méconnaissance du dossier nucléaire iranien, alors que lui et Fabius se "plantaient" par ignorance ou sottise...voire par simple machisme "générationnel" !

    Posté par philippe, 14 novembre 2006 à 16:30
  • Miroir aux alouettes...

    ... que les derniers grands slogans de nos deux meilleurs orateurs (accompagnés parfois de jets de bile dignes d'une cour d'école, ce qui nous a, il est vrai, bien amusés puis un peu lassés à la longue).
    Rien n'est dit sur les manières de le réaliser. Chacune de leurs interventions n'a servi qu'à décortiquer les propositions de SR. Ces débats ont été une confrontation entre REALISME et FORMALISME.

    Posté par Jujube, 14 novembre 2006 à 19:11
  • Leçon de dialogue social

    Cher FX,
    Toi qui veut donner des leçons de dialogue social à DSK, vise ci-dessous comment sont appréciées les qualités de Ségolène Royal quant au dialogue social avec les enseignants.

    PS: Sache que je condamne vivement la forme et je touve inadmissible le procédé. Je trouve aussi inadmissible le fait de désigner un coupable sans aucune preuve.

    "Ségolène royal : propos inacceptables

    [Imprimer]

    Après la diffusion de la vidéo et les interventions publiques de Ségolène Royal de ces dernières heures qui n’ont rien arrangé, des centaines de mels ne cessent d’arriver au SNES exprimant la colère que suscitent chez les enseignants le ton et les propositions de S. Royal. Beaucoup se sentent méprisés, atteints dans leur honneur professionnel et font référence à Claude Allègre. Tous refusent d’être traités en boucs émissaires de l’échec scolaire contre lequel ils se battent jour après jour. Ils sont choqués par l’argument selon lequel les enseignants auraient le temps d’intervenir dans des entreprises de soutien scolaire payant, comme Acadomia, alors que son président lui-même précise que l’essentiel des interventions est assuré par des étudiants, notamment ceux qui n’ont pas réussi les concours de recrutements, ou par des enseignants vacataires qui n’ont pas retrouvé d’emploi dans le service public.

    Le SNES considère que l’école doit effectivement pouvoir apporter, elle-même, tout le soutien et l’accompagnement nécessaire aux élèves, en commençant par ceux qui sont les plus en difficulté. Le SNES n’a d’ailleurs cessé de faire, en vain, des propositions en ce sens aux gouvernements successifs, y compris ceux auxquels participait S. Royal. Le SNES rappelle que la semaine de travail actuelle des enseignants a été chiffrée à plus de 39h par une enquête du ministère (2002) et à 44h par une enquête du SNES. Dans ces conditions, c’est dans le cadre de leur service actuel que doit être envisagée la participation des enseignants à des actions de soutien. C’est aussi dans le cadre de ce service que le SNES demande que soit intégré le temps de concertation nécessaire au travail en équipe. La généralisation de telles mesures nécessiterait de revenir sur la réduction du nombre de postes mis au concours de recrutements. Des mesures complémentaires pourraient être prévues, notamment dans le cadre d’études surveillées qui peuvent permettre d’apporter l’aide indispensable aux élèves sur le plan méthodologique. Cela supposerait que l’on revienne sur les suppressions de dizaines de milliers de postes d’étudiants surveillants et d’aides-éducateurs que l’on a remplacés, pour une petite partie d’entre eux seulement, par des personnels de moindre qualification (assistants d’éducation et contrats aidés).

    Le SNES est prêt à discuter, entre autres, de ces propositions avec le gouvernement qui sera nommé après les élections.

    Dans l’immédiat le SNES invite S. Royal à sortir sans délai des fausses ambiguïtés qu’elle entretient depuis plusieurs jours en renonçant clairement à sa proposition de contraindre les enseignants de collège à assurer 35h de présence dans leur établissement.

    A Paris, le 13 Novembre 2006"

    Posté par lionel, 14 novembre 2006 à 20:28
  • PUISQUE NOUS PARLONS DE CHOIX DE SOCIETE

    Ségolène cravache les jeunes, DSK les dote

    C'est fou ce que les mots peuvent avoir de poids médiatique. Ségolène dit "jury", et c'est la tempête. Alors que franchement, sa proposition est tout sauf importante. Un jury populaire, pourquoi pas, cela existe ailleurs et cela marche ou pas. Ségolène donne un exemple qui paraît de bon sens ; le débat sur l'indice des prix. Depuis 2001, l'opinion populaire ressent la hausse des prix tandis qu'experts et politiques proclament qu'il n'y a rien n'à voir. Les associations (UFC), les syndicats, même des chercheurs du BIPE, soutenus par Michel-Edouard
    Leclerc, ont prouvé qu'il existe bien un problème. Rien n'y fait. Il existe même une instance de concertation sur la statistique publique, le CNIS (Conseil national de l'information statistique), chargé officiellement de débattre de la pertinence des chiffres officiels. Il a bien discuté de l'indice Insee des prix à la consommation. Sans résultat.
    Le CNIS est présidé par le ministre de l'économie, il semble qu'il n'y a pas mis les pieds souvent. Alors, un jury de de ménagères (et de ménagers…) qui auditionnerait les experts de l'Insee, Thierry Breton et d'autres chercheurs indépendants, cela ne peut pas faire de mal.

    En revanche, quand Ségolène, mère experte (et ce n'est pas une injure sexiste), dans le même débat télévisé, avance que « le premier rôle de la famille, c'est de poser des interdits », cela ne provoque aucune réaction.
    Pourtant le jury citoyen, en l'occurrence, c'est nous tous, parents, grands-parents, ou enfants. Cela rappelle le proverbe : « quand le doigt
    désigne la Lune, l'idiot regarde le doigt ». Nous sommes tous des idiots ou quoi ?

    Dans le même débat, une idée de Dominique Strauss-Kahn n'a pas non plus fait les gros titres, celle de doter tous les jeunes d'un capital de départ. L'idée avait déjà été évoquée par Jack Lang dans son livre sur la
    fiscalité. En fait, l'inventeur, en France est Roger Godinot, père de la CSG de Michel Rocard en 1991, théoricien de allocation compensatrice de revenu et qui dès 2004, avait émis l'idée d'une redistribution du patrimoine, en affectant tous les droits de succession à une dotation
    égale pour tous les jeunes Français à leur majorité, afin qu'ils puissent acquérir un logement, financer des études longues ou créer une entreprise.
    Un dispositif de ce type existe en Grande-Bretagne, le Child trust fund, mis en place par le néo-travailliste Gordon Brown. Le but est de corriger un tant soit peu une inégalité bien plus grande que celles existant dans les revenus, puisque, selon les travaux de Thomas Piketty, les inégalités de richesse accumulée sont 10 fois plus importantes que celles des
    revenus. Voilà un vrai débat droite/ gauche, un véritable choix de société : Sarkozy veut au contraire exonérer presque toutes les successions (actuellement on ne taxe que 30% des successions), les enfants de riches seront encore plus riches que leurs parents, et deviendront rentiers. Mais là encore, ça ne parle pas à la presse...

    Rédigé par Hervé Nathan

    Posté par Philippe, 14 novembre 2006 à 22:20
  • Alors là...je suis épatée...

    Est ce que ce blog serait devenu le blog de soutien à DSK? Si oui, je me doutais bien que nous n'étions pas tant si éloignés au fond (sourire). Je crains, fort ,toutefois que ce ne soit pas encore tout à fait le cas....
    Merci pour votre chronique....Va-t-on reprocher à un futur président de la République de chiffrer ses propositions?....DSK prône, depuis le début de la campagne un devoir de vérité. Je suis étonnée que les partisans de Ségolène Royal puissent utiliser cet argument contre lui. Il chiffre sa proposition de patrimoine de départ à 10 milliards d'euros (ce qui entre nous, au regard du budget de l'Etat, ne réprésente pas un montant phénoménal a fortiori pour l'utilisation qui en serait faite)....Non seulement il chiffre mais en plus il vous dit d'où proviendra la recette....(à savoir les droits de succession)...
    Pour les fiches de cuisine...j'aimerais, à titre de curiosité, connaître la source des propos prêtés à DSK....et pour le dossier iranien...rien à ajouter, DSK, Fabius, le G8, le conseil de sécurité de l'ONU, l'AIEA, le ministère des affaires étrangères, le ministère de la défense, le Président de la République, Paul Quiles, d'éminents spécialistes ....ont tous, certainement, tort. Seule Ségolène Royal a raison.

    Posté par nathalie, 15 novembre 2006 à 00:39
  • Construire ensemble

    Non, ceci n'est pas un blog de soutien à DSK. Mais, pour autant, lorsque une rare occasion s'offre à nous de le souligner, il nous faut reconnaître qu'il a émis dernièrement des propositions intéressantes!
    ...A discuter bien sûr pour aborder un peu le concret (vous avez dit sourire?).

    Posté par Jujube, 15 novembre 2006 à 01:49
  • Mesdames et Messieurs les supporters de Madame Royale,

    pouvez-vous me fournir une estimation budgetaitre du passgae des 35 heures des prof a l'ecole (j'imagine que les corrections a la maison seront factures en heures sup des alors)
    A mojns que effectivement, ce soit uniquement du benevolat comme le suggerais Madame Royale

    Salutations

    Posté par laurore, 15 novembre 2006 à 05:29
  • Manipulateur(e)(s)?

    agrandir la photo
    PARIS (Reuters) - Catherine Trautmann et Catherine Tasca, deux anciennes ministres de la Culture qui soutiennent Dominique Strauss-Kahn dans la course à l'investiture présidentielle du PS, se sont élevées contre l'attaque "scandaleuse" portée par Ségolène Royal contre leur favori.

    Lors d'un meeting à Paris lundi soir, la présidente de Poitou-Charentes a rapporté des propos que l'ancien ministre de l'Economie aurait tenu à son encontre au sujet du débat de présidentiables sur les questions internationales, le 7 novembre.

    Selon Ségolène Royal, "DSK" aurait affirmé qu'elle "aurait mieux fait de rester chez elle au lieu de lire ses fiches cuisines".

    Dans un communiqué, Catherine Trautmann affirme que la favorite des sondages a prêté à Dominique Strauss-Kahn "des propos mensongers et pour le moins déplacés".

    "Depuis le début de la campagne, l'argument du machisme de ses compétiteurs est un refrain lancinant qui vise à contrecarrer tout argument adverse et à justifier toute lacune de sa part", ajoute l'ancienne maire de Strasbourg.

    "Ségolène Royal a attaqué scandaleusement Dominique Strauss-Kahn en lui attribuant des propos misogynes qu'il n'a jamais tenus", estime de son côté Catherine Tasca dans un second communiqué.

    "Pourquoi faut-il que Ségolène Royal nous renvoie, par son dernier argument, au cliché avec lequel nous avons voulu rompre, celui du sexe prétendu faible ?", s'interroge Catherine Trautmann.

    Avant le vote des militants jeudi, les déclarations de soutien à Dominique Strauss-Kahn se sont multipliées.

    Après le ralliement lundi de l'ancien ministre de l'Education, le jospiniste Claude Allègre, une lettre signée de "1.000 jeunes socialistes pour DSK" a été rendue publique mardi par l'équipe de campagne de Dominique Strauss-Kahn.

    Quelque 219.000 militants socialistes sont invités à voter jeudi pour choisir qui de Laurent Fabius, Ségolène Royal ou Dominique Strauss-Kahn portera les couleurs du PS à l'élection présidentielle de 2007. Un éventuel second tour est prévu le 23 novembre

    Posté par nathalie, 15 novembre 2006 à 07:35
  • Merci aux DSK

    Merci aux DSK de vos non-réponse sur le sujet.

    Sauf un tout petit peu à Nathalie mais avec des erreurs énormes.

    "pas un montant phénoménal" sauf que cette mesure qui n'est pas dans le projet couvre a elle seule plus de 20 % des sommes nouvelles qui seraient engagées par ce projet.

    "il vous dit d'où proviendra la recette....(à savoir les droits de succession)..." c'est totalement FAUX ! Il compare à ce que Sarkozy veut supprimer qui coûterait 10 milliards. Si la recette provient des droits de succession cela voudrait dire qu'il compte les doubler (avoir 10 supplémentaire). Ce n'est pas du tout la même chose. A moins qu'il ne se place pour les élections de 2012 après un quinquennat Sarkozy et qu'il propose de réinstaurer les droits de succession afin de financer sa mesure ?

    Mes questions restent donc en suspens (premier post)

    Je ne reviendrai pas sur les messages sur l'Iran ou le SNES ou les petites phrases que votre candidat n'a pas prononcé et que personne n'a entendu.................. dans un post sur une mesure importante pour la jeunesse (mais en opposition avec notre projet)

    A+
    FX

    Posté par FX, 15 novembre 2006 à 09:01
  • C. Tasca et C. Trautmann

    ... mais qui gardait leurs enfants quand elles occupaient des fonctions subalternes dans des petits ministères, à l'époque bénie où la politique n'était pas un concours de beauté... ??? Enfin, espérons que désormais, elles soient devenues expertes en fiches de cuisine pour occuper leurs après-midi ! Vive les femmes !

    Mais non les hommes politiques ne sont pas machistes... (les femmes non plus d'ailleurs) ça se saurait !

    Posté par lisa, 15 novembre 2006 à 10:34
  • Sur la "Leçon de dialogue Social" par Lionel

    Puisqu'il s'agit de se battre à coup d'articles, allons-y :


    Libération – Rebonds
    La socialiste a raison de poser la question du temps de présence des professeurs dans les établissements.

    Enseignants : le courage de Ségolène Royal
    Par Gabriel COHN-BENDIT

    QUOTIDIEN : mercredi 15 novembre 2006
    Gabriel Cohn-Bendit ancien enseignant, militant de l'éducation.

    Je n'ai pas attendu la vidéo pirate que des «gentils» camarades socialistes ont mise sur le Net pour écrire, au printemps de cette année, dans un Rebond ( Libération du 9 mai 2006) où je défendais déjà la candidature de Ségolène : «A propos du combat qui est le mien depuis quarante ans, celui de l'école, elle a dit que le rôle des enseignants n'était pas seulement d'instruire mais aussi d'éduquer et qu'il faudrait reposer la question du temps de présence des enseignants dans les établissements scolaires.»

    Passons sur le procédé, il est curieux que ceux qui protestent contre les Conseils des ministres télévisés et qui s'indignent de ce qui s'est passé en Hongrie ­ où un «camarade» a filmé les déclarations du Premier ministre à son insu pour les rendre publiques ensuite ­ jouent ce petit tour à Ségolène. Mais moi, cela ne me choque pas, je suis favorable à ce que même des réunions de travail puissent être filmées. Ce serait assez drôle de savoir ce que Fabius ou DSK et leurs amis se disent quand ils sont entre eux, que ce soit sur Ségolène ou sur ce qu'ils pensent vraiment.

    Il y a plus d'un an, le Parti socialiste, dont je n'étais pas encore membre, m'avait invité à un débat sur l'école. J'avais commencé mon intervention en disant : «En parodiant la formule entre boire ou conduire, il faut choisir, je dirais : entre poser les problèmes de l'école et garder l'électorat enseignant, il faut choisir. Ou le PS veut garder son électorat enseignant, et il ne posera pas les problèmes de l'école, ou il les pose et risque de perdre une partie de son électorat enseignant.»

    Sur le fond, je dirais donc : premièrement, que le temps de travail des enseignants du secondaire, collèges et lycées, est bien calculé sur la base de 36 heures. Les certifiés font 18 heures de cours qui sont évaluées à deux heures de travail en tenant compte des préparations et des corrections. Deuxièmement, qu'il y a longtemps que des pédagogues et certains syndicalistes, dont ceux du SGEN, proposent des changements en diminuant les heures de cours, les ramener de 18 à 15 par exemple, et d'augmenter par contre les heures de présence. On remplace une heure de cours par deux heures de présence, ce qui ferait 21 heures de présence dont 15 heures de cours.

    Le 27 février 1996, nous avons signé à plusieurs, Antoine Prost, Louis Legrand, Jean-Claude Guérin, Marie Danièle Pierrelée, entre autres, un Rebond, toujours dans Libération, intitulé «Des équipes pour travailler autrement», où nous disions déjà : «Le service des enseignants, traditionnellement compté en heures de cours, sera forcément à redéfinir ; on comprendra donc aisément qu'on ne peut faire partie d'équipes ayant de tels objectifs que sur la base du volontariat.»

    Oui, c'est bien sûr la base du volontariat et non en imposant à tous les enseignants des changements qu'ils n'acceptent pas qu'il faudra commencer. Faire la preuve qu'une présence plus importante peut réduire les tensions et donc rendre le travail des enseignants plus agréable donc moins fatigant et stressant. Rappelons qu'en Allemagne, les enseignants doivent 25 heures de cours et en Suède ils doivent 35 heures de présence dont 20 à 22 heures de cours et ce pays a, avec la Finlande, les taux de réussite les meilleurs.

    Une fois de plus, Ségolène a le mérite de poser des questions de fond que ses concurrents socialistes, par pure démagogie, n'osent aborder. Avant un vote dans le PS, où le corps enseignant est important, elle fait, une fois de plus, preuve de son courage politique.

    Posté par Little Scarabée, 15 novembre 2006 à 11:23
  • Illusions...

    La fin de campagne de Ségolène Royal aura été rythmée par les mensonges.

    Quand ses partisans accusent sans preuve les sympathisants de DSK d'avoir prémédité et organisé les sifflets au Zenith, elle ne les a pas démenti, donnant du poids à ces mensonges.

    Quand ses partisans à nouveau accusent sans preuve les sympathisants de DSK d'avoir publié la vidéo sur les enseignants, elle a encore donné du poids à ces mensonges.

    Quand se rapportant à des rumeurs d'une presse de caniveau, elle a accusé DSK d'avoir tenu des paroles machistes, elle a proféré des mensonges et fait huer les autres candidats, ce qu'aucun d'entre eux n'avaient jamais fait. Dans aucun des nombreux meetings de DSK auxquels j'ai assisté, DSK n'a fait huer Royal.

    Quand elle affirme qu'il ne faut pas "crier sur les toits" des mesures impopulaires auprès des syndicats d'enseignants, elle a prôné le mensonge par omission.

    On comprend maintenant que les partisans de Mme Royal et la candidate elle même se laissent aller à une espèce de fureur outrancière.

    On comprend surtout qu'il faut pour la candidate du Poitou donner l'impression qu'une vague irrésistible va la mener dès le premier tour et que tout choix contraire serait injuste et surtout factice. On entretient là un nouveau mensonge par intoxication.

    Quand elle dit qu'elle devrait privatiser les cantines publiques de sa région, en cas de succès du non au TCE, elle a raconté des sornettes aux français.

    On comprend que quand elle dit à tout instant aux français "on vous ment", elle a oublié de dire qu'elle en a sa part.

    On comprend que Madame Royal exaspère tous ceux qui ont une autre vision de la démocratie interne et du débat que cette somme de mensonges accumulés.

    On comprend que DSK se soit dit blessé par ces mensonges, ce matin sur Europe 1.

    L'image d'une combattante courageuse, aimable et vierge de toute offense envers ses adversaires s'est sérieusement écornée ces derniers temps. Le vrai visage de Madame Royal apparaît. Nicolas Sarkozy dit d'elle qu'elle est irascible. Comme Margareth Thatcher en son temps. Ce trait de caractère semble marquer la différence entre ses prédécesseurs et elle.

    Soyons clairs, François Mitterrand et Jacques Chirac étaient des menteurs. Ils n'en étaient pas moins aimables et réellement proches des gens. A ce stade, je vois surtout les mensonges politiques de Ségolène Royal. Sa victoire serait calamiteuse pour ce qu'elle laisse entrevoir d'immobilisme et de déception, et surtout pour nos chances réelles de gagner en 2007.

    Le 16 novembre, un choix de lutte contre ces mensonges et cette spirale de l'échec est entre nos mains : le bulletin de vote DSK.

    Posté par jpb, 15 novembre 2006 à 14:53
  • relis le texte FX

    "Mais, a-t-il fait valoir, "10 milliards d'euros c'est exactement la valeur des droits de succession dans notre pays, c'est-à-dire ce que Nicolas Sarkozy veut supprimer".

    "Je préfère qu'on trouve 10 milliards d'euros en gardant les droits de succession et en financant le patrimoine des jeunes au départ dans la vie (...), ça c'est un choix politique", a ajouté l'ancien ministre de l'Economie et des Finances."

    Au moins il y a chiffrage même si je suis d'accord avec toi...il faudra trouver les fameux 10 milliards d'euros (en plus puisque nous, nous garderons aussi les droits de succession)....

    Faut-il qu'on reparle des 48 000 primo délinquants et des coûts de constructions + de fonctionnement de centres éducatifs et pédagogiques (même encadrés par l'armée.... c'était peut-être un moyen de faire des économies de personnel...voilà un truc auquel je n'avais pas pensé!...c'est sûr un sergent coûte moins cher qu'un éduc spé...et comme nous ne sommes pas en guerre, il serait actuellement donc payé à ne rien faire?...!!!). Nous aimerions,nous aussi, connaître le chiffrage des mesures proposées par Ségolène Royal....Facile de critiquer celui qui fait oeuvre de transparence...
    Pour ce qui est de D Cohn Bendit, il soutient Ségolène Royal, je ne vois comment il pourrait être en désaccord avec elle. Il est totalement faux de dire que c'est par démagogie que les autres candidats ne soulèvent pas les problèmes relevant de l'éducation nationale, il suffit de lire leurs propositions....l'éducation de manière générale est au centre des préoccupations du projet et des trois candidats sans exclusive....et pour mémoire...faut-il vous rappeler que Claude Allègre (soutien de DSK) a été un des premiers à soulever les problèmes relevant de cet énorme ministère qu'est le ministère de l'Education Nationale. Il y a la manière de faire, on ne peut réformer les pratiques de l'éducation nationale qu'avec les principaux intéressés à savoir 1/ les enseignants et leurs syndicats, 2/ les parents d'élèves et leurs associations représentatives, 3/ les élèves (et oui, il serait peut-être temps de les associer un peu tout particulièrement les lycéens)...c'est exactement ce que propose DSK (pas pour les lycéens.. ce serait plutôt un de mes souhaits). Quel intérêt de monter les français les uns contre les autres?...A force de généralisation, on caricature forcément la réalité. Concernant le problème de la privatisation de l'accompagnement à la scolarité....c'est vrai il y a un sérieux problème (au passage...acadomia notamment, a démenti faire appel majoritairement à des enseignants ...beaucoup trop cher...leur recrutements se font plutôt auprès des étudiants plus facilement corvéables...!) et il faudra qu'on y réfléchisse collectivement.

    Posté par nathalie, 15 novembre 2006 à 15:10
  • On croit rêver...

    Moi, en tout cas, ce que je vois, c'est que sur ce blog, les commentaires les plus agressifs tels que le fameux "jpb" qui diffuse des textes "types" sur tous les blogs de soutien à Ségolène, viennent de chez DSK. Et par dessus le marché, il faut pas répondre au risque de les offenser. Pauvres petits bouchons !

    C'est quand même fort de café, tout ça, les types ils viennent sur les blogs ségolistes pour polluer et il faut pas répondre.

    Tout ça est à l'image de la technique de leur candidat. Pauvre chéri blessé par les attaques de Ségolène la vilaine. Qu'est ce qu'il faut pas entendre !

    Posté par Michèle, 15 novembre 2006 à 15:12
  • taratata...

    Moi j'accepte toutes les réponses et vous invite depuis longtemps à venir sur notre blog discuter des propositions de dsk...
    Quant à polluer, si le débat d'idées est devenu pollution, nous ne sommes plus au PS...

    Posté par nathalie, 15 novembre 2006 à 15:21
  • pour little Scarabée

    Cher inconnu

    Je ne me bats pas à coup d'article. Je suis en désaccord total avec les propositions de Ségolène à propos de l'aménagement du temps de travail qu'elle veut appliquer aux enseignants du secondaire. Comme je ne voulais pas que l'on dise que tout le monde était d'accord, que cette idée était extrêmement innovante et que nous n'avions rien compris au dialogue social, j'ai simplement mis à disposition l'avis du SNES sur cette mesure.
    Maintenant si tu veux que l'on parle de l'avenir des enfants, je pense que dans le projet (lis le) et dans les propositions de DSK, tu trouveras largement de quoi faire avancer le débat et reculer l'échec scolaire.


    hasta luego

    Posté par lionel, 15 novembre 2006 à 15:44
  • le choix: segolene ou sarkozy?

    les strauskistes (tout le monde sait que les gens qui entourent dsk sont les taupes lambertistes ,de "Lambert", dirigeant de cette secte trotskiste dont le bras droit et cambadelis )et tout leur coups bas : claque du zenith (digne des pires moments de l unef-id),cassette d une reunion de militants tronquee et piratee,derive machiste :"star ac, fiches cuisines ..."mon deçu et conforte dans mon vote pour segolene
    facile d attaquer sa petite camarade quand on a rien a perdre sachant qu elle ne peut pas repondre car elle est responsable et devra rassembler le parti face a la droite.
    de toute façon ce sera segolene ou sarko 70 a 80 % dans les couches les plus exploites: employees femmes de service, 50% chez les ouvriers...etc cet interet retrouve des classes populaires pour notre parti ce n est pas LF et encore moins DSK qui en seront porteurs, avec eux ce sera comme en 2002 on sera BATTUS ,ensuite les grands intellos avant gardistes ,pouront disserter entre eux et surtout sans le peuple a l'ombre de la droite hyper liberale
    non meme eux s ils sont honnetes savent qu ils n'on pas d autre choix que voter sego des le 1er tour et tous nous rassembler contre SARKOZY

    Posté par jose, 15 novembre 2006 à 16:22
  • d accord avec jose

    d accord avec toi a 1000 pour 100 nos ne sommes pas dans un debat de congres mais un combat sans merci contre la droite la plus reactionnaire, je ne me fait aucun souci sur la confrontation de segolene contre sarko,elle a la combativite ,la pugnacite et ses 25 ans d experience de campage legislatives ,regionales et surtout elle porte l ecoute et l espoir du peuple français !

    Posté par antoine, 15 novembre 2006 à 16:31
  • debattre avant tout

    lionel et nathalie sont bien gentil ,mais le pbleme posé n est pas de savoir si une syndicat serait eventuellement d accord avec des propositons qui n ont pas ete encore debattue et dont l arbitrage ne se fera qu avec l'avis des syndicats comme segolene la toujours dit. Le pbleme et qui peut battre la droite ? soyons serieux LF ET dsk les français n en veulent plus c est peut etre injuste mais c est un fait!

    Posté par antoine, 15 novembre 2006 à 16:41
  • on m'aurait menti...

    ...comme le disait la marionnette d'un célèbre coureur cycliste (en réponse à jose et antoine).

    L'élection est jouée d'avance ? Notre choix c'est sarko ou Ségolène ? Ségolène est la seule pouvoir rassembler? Nous les soutiens à DSK, on appartiendrait à une secte troskiste???? attendons un peu et bientôt on apprendra que nous avons monté un complot...
    Vraiment, je suis consterné par ces accusations et ses propos tenus sans fondement. Enfin, continuez, vous êtes sur la bonne voie pour rassembler.

    Hasta luego

    Posté par lionel, 15 novembre 2006 à 16:50
  • dsk pauvre chou!

    DSK pauvre chou n a jamais attaqué personne lui!
    je vais lui offrir des fiches cuisines pour qu il s occupe entre 2 reunions avec ses amis du grand patronat dont il frequente assiduement les clubs parisiens ,marre des faux culs ,segolene a du vraiment se maitriser pour ne pas repondre aux attaques tordus et machos de ses Monsieurs !

    Posté par MARIE, 15 novembre 2006 à 16:53
  • lionel tu debarques ou quoi tout le monde sait, sauf toi peut etre, que cambadelis et plusieurs centaines de lambertistes sont entrés au PS voici quelque temps et qu ils ont importés leurs methodes sectaires dans le parti renseigne toi mieux, petit poussin sort tu de l oeuf?

    Posté par jose, 15 novembre 2006 à 17:00
  • lionel tu debarques ou quoi tout le monde sait, sauf toi peut etre, que cambadelis et plusieurs centaines de lambertistes sont entrés au PS voici quelque temps et qu ils ont importés leurs methodes sectaires dans le parti renseigne toi mieux, petit poussin sort tu de l oeuf?

    Posté par jose, 15 novembre 2006 à 17:02
  • en tout cas le rassemblement est le dernier des soucis de DSK !

    Posté par jose, 15 novembre 2006 à 17:14
  • ca c est sur on a pas entrevu lE caractere rassembleur de LF ET DE DSK DANS CETTE PRECAMPAGNE qui voulaient des debats jusque mort s ensuive ,je rappelle pour les nouveaux camarades que pour la designation de jospin il n y avait eu aucun debat national et encore moins televise.

    Posté par lucas, 15 novembre 2006 à 17:21
  • liberte sexuelle

    je suis d accord avec segolene et je pense voter pour elle mais on m a dit qu elle etait pour une restauration des bonnes moeurs interdiction des films x, des clubs echangistes ...peut on me repondre la dessus ,merci

    Posté par lucas, 15 novembre 2006 à 17:30
  • lionel tu debarques ou quoi tout le monde sait, sauf toi peut etre, que cambadelis et plusieurs centaines de lambertistes sont entrés au PS voici quelque temps et qu ils ont importés leurs methodes sectaires dans le parti renseigne toi mieux, petit poussin sort tu de l oeuf?

    Posté par jose, 15 novembre 2006 à 17:48
  • Laissons un peu rêver!

    Laissons rêver que parmi de multiples blagues, celle qui consistait à produire une vieille vidéo tronquée, tente de faire là du 2 en un (au moins):
    - barrer SRoyal pour passer
    - diviser enseignants/parents d'élèves et population non enseignants.

    …Laissons rêver que parmi les militants il y aurait beaucoup de veaux sans humour, et un petit nombre de farceurs bien amusants ayant une conscience politique élaborée et une pratique sans faille de la démocratie que nous attendons tous.

    …Laissons rêver à ce que sera le sort des enseignants et de l'Education Nationale sous la férule de la droite.

    Peut-être ne reste-t-il que 24 h pour faire tous ces beaux rêves!

    Posté par Jujube, 15 novembre 2006 à 20:50
  • DSK MENTEUR

    sur rtl ce soir un journaliste de la redaction a confirme formellement les propos tenus par dsk sur les fiches cuisines de segolene apres le debat de toulouse
    meme pris sur le fait ,cassette volee et detournee par son ami du maine et loire ,pas de declaration su les fiches cuisine ... quelle honneteté!

    Posté par ANDREE, 15 novembre 2006 à 23:30
  • Une question...

    Julien DRAY...il sort d'où? sourire..

    Posté par nathalie, 16 novembre 2006 à 03:02
  • le deuxième poussin qui sort de l'oeuf....

    Sincèrement, on se moque du passé de militant de nos camarades. Ceux qui font ici de mauvais procés d'intention à JC Cambadélis pourraient faire exactement les mêmes à J Dray et ont peut-être, en jetant l'anathème sur Lionel Jospin en son temps, participé, en partie, à la défaite de 2002....

    Posté par nathalie, 16 novembre 2006 à 03:18

Poster un commentaire