LA VOIE "ROYAL"

Désirs d'avenir 06 - Nice et Alpes-Maritimes

13 janvier 2007

"LA VIE CHERE"

ent_te_dp

Hier soir nous nous sommes réunis à Carros, sur le thème de "L'Education, Formation, Pacte avec la jeunesse".

Ce fut une belle réussite, nous étions 170 militants et sympathisants réunis pour y participer. Les interventions ont été nombreuses et d'une qualité remarquable.

Je tiens à remercier tous ceux qui y ont participé et tous ceux qui continuent à apporter leur contributions via internet.

Mais, comme vous le savez, les débats doivent être terminés avant la fin du mois de janvier.

C'est pourquoi, les réunions s'enchainent très (très) vite... !

Ainsi le prochain débat aura lieu très prochainement :

Le Mardi 16 janvier 2007 à 19 h 30

à l'Hôtel Aston - Avenue Félix Faure à Nice

Le thème : "La Vie Chère, le pouvoir d'achat"

Nous espérons vous y retrouver très nombreux, et que votre participation sera à la hauteur de celle du débat d'hier à Carros.

Comme vous avez désormais l'habitude de le faire, adressez-nous aussi vos contributions sur le blog http://cigales.canalblog.com ou sur la messagerie segoleneausud@orange.fr.

Merci à tous pour votre partipation et votre soutien

A vos claviers et à Mardi à Nice !

Posté par segoleneausud à 18:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Pour gagner la bataille

    bravo pour votre site que je trouve formidable. Aussi je vous invite à soutenir un blog " la vérité guide ses pas" que je trouve très intéressant. Nous devons nous rassembler pour gagner .
    Amitiés socialistes;

    http://gwadaboul.blogs.nouvelobs.com

    Posté par lucien, 14 janvier 2007 à 15:13
  • NOS PROPOSITIONS

    Nous avons, lors de la réunion sur le thème de "L'Education, Formation, Pacte avec la jeunesse" fait 4 propositions que nous demandons à faire "remonter" conformément aux souhaits de Ségolène ROYAL.

    Ces 4 propositions proviennent entre autres de contributions consultables sur notre blog:

    http://pdel06.canalblog.com/

    1/ S'attacher à ce que l'école permette aux
    enfants d'accéder à le citoyenneté. Cette proposition a été débattue par d'autres intervenants qui souhaitaient, notamment, que l'instruction civique soit reconnue comme une matière à part entière (connaissance des institutions, initiation au syndicalisme, esprit critique, introduction au droit, mouvement associatif...).

    2/ Porter avec le Parti Socialiste Européen
    (www.pes.org) le projet de service de la petite enfance partout, dans tous les états de l'Union Européenne.

    3/ Comme le souhaite largement les parents et les enseignants (cf étude de la SOFRES de septembre 2006) et afin de réduire la fracture numérique....faire en sorte que chaque enfant puisse avoir un PC à disposition dés la 4ème. Nous pouvons nous interroger sur la nécessité qu'il s'agisse d'un PC portable (cf l'intervention de Mac CONCAS) toutefois qu'il soit portable ou fixe il est absolument nécessaire que la collectivité prenne en charge (quel qu'en soit le coût)via des partenariats Etat/collectivités territoriales (voire partenariat avec le privé) la mise à disposition de cet outil. NOUS SOMMES EN TRAIN DE CREER LA PLUS GRANDE DES INEGALITES. Il sera nécessaire que ce projet soit mené trés rapidement. En effet, deux solutions sont envisageables:
    a/ Que l'école permette qu'il y ait en son sein un PC/enfant...ce n'est pas celle que je privilégie (difficultés en terme d'organisation de l'espace, le PC ne sera pas à disposition en permanence)
    b/ Que la collectivité mette à disposition un PC par enfant ou par famille (à étudier)...des solutions légères existent déjà (Hervé RIVANO pourrait compléter la proposition)

    c'est LA condition pour que nous accédions à l'économie de la connaissance.

    4/ En espérant que l'allocation d'autonomie ou le patrimoine de départ puissent être mis en place sans être pour autant incompatibles...nous proposons le retour à la priorité pour les étudiants boursiers des postes de maîtres d'internat et de maîtres d'externat. Pour 4 raisons:
    a/ c'est une manière d'aider les enfants de familles modestes à pouvoir poursuivre leurs études
    b/ c'est permettre à ces jeunes de bénéficier de conditions de travail décentes compatibles avec leurs études
    c/ nous avons besoin d'adultes dans les collèges et les lycées....les étudiants peuvent assurer ce travail d'adultes référents.
    d/.....et trés personnellement c'est un retour de l'ascenceur social....j'ai pu faire des études grâce à mon poste de pionne, je suis persuadée que de nombreux cadres aujourd'hui ont pu également faire leurs études grâce à celà....çà existait depuis le XIXème siècle et était, à mon sens, une véritable richesse....ll faut permettre à nos jeunes de pouvoir à nouveau en bénéficier. Je préfère trois pions dans un collège à une caméra!

    Posté par Philippe, 14 janvier 2007 à 17:48
  • Mise à plat du système éducatif.... des structures plus individualisées et plus novatrices....

    J'ai moi-même enseigné dans ce type de structure individualisée pendant 5 ans en école internationale à l'étranger.
    Nous fonctionnions en groupe-classe et non en classes mélangées ou en classes de niveaux : un groupe classe de 150 élèves accompagné de leurs enseignants.... mais les élèves n'étaient pas affectés dans une classe pour l'année (6 classes)..... ils étaient constitués en groupe-classe : ce qui veut dire qu'un élève pouvait être en groupe-classe en anglais avec le "niveau avancé", en mathématiques avec le groupe-classe "niveau intermédiaire" et encore en EPS avec le groupe-classe "niveau débutant"... et inversement pour un autre.... Avec des passerelles trimestrielles pour évoluer d'un niveau à l'autre selon les progrès et efforts consentis.
    Pour les enseignants cela impliquait un alignement des emplois du temps sur la journée; cela n'était pas un problème puisque tous devions être présents pendant les heures d'ouverture de l'école du collège/lycée (8h30 à 16h30).
    Bureaux et ordinateurs personnels, ainsi que salle de réunion quotidienne : disciplinaire, par classe d'âge, par niveaux ou d'école.... selon les jours de la semaine...

    « Et bien, pour un prof français, accepter de rester toute la journée à l'école ».... « tu as accepté ça !!!! esclave va, etc .... ».... et oui, et le pire, c'est qu'après 3 mois d'adaptation, j'ai adoré ça... finalement, j'étais gagnant sur tous les plans.... les élèves aussi.... et les parents aussi....
    Meilleures connaissances des dossiers, des problèmes, des collègues, des élèves.... présence permettant les moments d'échanges avec les collègues, l'ensemble de l'équipe, bureau ouvert aux élèves, parents pouvant venir nous rencontrer dans un rapport plus saint et libre.... etc....

    De retour en France après 5 ans de système alternatif dans notre merveilleux système "qu'on est les meilleurs du monde".... et : souffrances.... avec les élèves ingérables dans des classes trop hétérogènes.... des collègues souvent aigris et jamais disponibles.... une administration contre nous et qui se défie de notre travail.... Une absence généralisée de reconnaissance de notre travail et nos initiatives.... Un découragement incessant de nos motivations à prendre des responsabilités et des risques pédagogiques novateurs...
    J’ajouterais à ce tableau, un salaire misérable (à l’école internationale j’étais payé 2,5 fois plus) qui encourage toute nouvelle vocation à enseigner avec passion à se détourner le plus rapidement possible de l’enseignement pour des carrières professionnelles plus reconnues et valorisées.

    Je me demande (prof en collège et lycée), si les gens connaissent bien la situation des enseignants et les conditions de travail au sein des établissements. Qui pousse de plus en plus de jeunes enseignants motivés à démissionner puisque leurs espérances sont battues en brèches quotidiennement... effectivement, comme pour les autres sujets qui ont fait polémiques il y a trois attitudes : fermer les yeux et aller droit dans le mur en continuant de dire que tout va bien.... Utiliser les routines et rustines déjà tentées depuis 30 ans sans succès... Ou, avoir le courage de remettre à plat un système (temps de travail, conditions de travail, rémunérations, responsabilités ; organisation des classes et des groupements….), qui est déjà à plat ventre tellement il croule sous tous les problèmes : personnellement, et comme pour les autres questions je suis pour la 3ème solution (l'espoir a du bon, puisqu'il fait naître le mouvement et l'optimisme).

    Salutations

    Posté par Juan, 14 janvier 2007 à 20:46
  • lesjeunespoursegolene.net

    Bonjour à tous,

    le site de la campagne jeune de ségolène royal viens d'ouvrir :

    http://www.lesjeunespoursegolene.net

    Les dernières informations de la campagne, l'actualité, les évènements militants et un lieu de débat ouvert à toutes et tous.
    N'hésitez pas à venir créer gratuitement votre blog.poursegolene.net

    Thierry

    Posté par Thierry, 14 janvier 2007 à 22:30
  • Des rustines pour une course de fond ?

    Je souscris pleinement au message posté par Juan, à son analyse des défauts de notre système éducatif, hautement perfectible. Avoir le courage de remettre à plat le système, voilà la bonne attitude. Les 4 propositions issues du débat de Carros ne sont que des généralités (la citoyenneté) ou des rustines (un ordinateur par élève) alors qu'il y a des réformes de fond à réaliser. Mais évidemment, il y aura des résistances, notamment de la part des enseignants...

    Posté par Gérard, 15 janvier 2007 à 10:18

Poster un commentaire