LA VOIE "ROYAL"

Désirs d'avenir 06 - Nice et Alpes-Maritimes

01 février 2007

LES DEBATS A LA UNE DE NICE-PREMIUM !

Les débats participatifs azuréens de Ségolène Royal

Le programme présidentiel de la candidate du Parti Socialiste, Ségolène Royal, passe par toute une série de débats participatifs organisés dans de nombreuses villes françaises. Nice ne déroge pas à cette règle et c’est Valérie Nucéra qui est aux commandes de l’organisation des rencontres départementales. Environnement, éducation, vie chère et insécurité étaient au programme des réunions qui ont connu un franc succès.

valerie_nucera      Nice Premium : Valérie Nucéra, comment se sont déroulés les débats participatifs dans notre département ?

Valérie Nucéra : Quatre grands débats départementaux ont été organisés dans les Alpes-Maritimes.

A partir de ces quatre « grands » débats, nous avons démultiplié les débats locaux sur tout le territoire, pour être au plus près des citoyens. De nombreuses initiatives ont été prises sur le territoire et des débats sont organisés sous forme de réunions plus conviviales, comme des réunions en appartement, où des sympathisants ou militants invitent leurs amis, leurs voisins pour débattre, sous forme aussi de « Café Ségolène », mais aussi bien sûr, les sections du Parti socialiste se sont mobilisés pour ces débats.

Le principe du « café Ségolène » fonctionne particulièrement bien. Le débat a lieu dans un bar, un restaurant, une pizzeria, les habitants du quartier sont informés et invités. C’est un véritable succès.

Ainsi, pas moins d’une quarantaine de débats « délocalisés » dans les communes des Alpes-Maritimes, ou dans les quartiers de Nice se sont tenus. Valdeblore, Eze, Grasse, Cannes, Antibes, La Trinité, Menton, Vallauris...et à Nice : Saint-Roch, Saint Sylvestre, La Californie, Bon Voyage, le Vieux-Nice, partout les citoyens peuvent se retrouver pour débattre.

Ce qui est particulièrement intéressant, c’est de donner la parole à tous. Qu’ils soient militants, sympathisant ou simples citoyens, tous peuvent se rencontrer et échanger très librement.

NP : Quels ont été les thèmes abordés et qu’en est-il ressorti ?

VN : Quatre grands thèmes qui ont été déclinés : « l’Excellence environnementale », « l’Education, formation, pacte avec la jeunesse, accès à l’emploi », « La vie chère, le pouvoir d’achat, les petites retraites », « Les insécurités, la lutte contre toutes les formes de violence ».

Ces quatre thèmes ont fait l’objet des débats départementaux. A la suite de chaque débat départemental, ces sujets ont pu être abordés de manière plus précise dans les débats délocalisés.

Par exemple, en ce qui concerne « La vie chère », certains ont choisi d’organiser un débat plus précisément sur le logement. Ce thème de « la vie est chère » est d’ailleurs celui qui a été le plus fréquemment choisi pour les débats dans notre département...

NP : Côté fréquentation, pouvez-vous nous donner quelques précisions ?

VN : Ces débats ont connu un succès inespéré.

Le premier débat sur l’environnement à Nice a réuni 120 personnes, puis 180 à Carros pour l’Education. A Nice, encore, plus de 250 personnes sont venus participer au débat sur « la vie chère » et enfin pour notre dernier débat à Saint-Laurent du Var sur « les Insécurités », nous étions environ 170.

Les débats locaux se réunissent en comité plus restreint, 50 personnes à Cannes dernièrement, 40 à Mouans-Sartoux, 25 à Eze dans un café.... Ce qui est intéressant dans ces réunions plus conviviales, c’est que la parole est plus accessible, plus libre.

Lors des grands débats, lorsque vous êtes 160 ou 250 personnes, la parole est en quelque sorte « bridée ». Le nombre important peut intimider certaines personnes, qui n’osent pas prendre la parole ou qui, s’ils la prennent, n’osent pas vraiment s’exprimer de manière réellement spontanée.

A 20 ou 30 dans un lieu plus convivial, l’ambiance est plus sereine, il y a moins de distance, la prise de parole est facilitée.

Les citoyens jouent alors pleinement leur rôle de « citoyen expert », puisque leur expérience est une expertise.

royal_nucera  NP : Est-ce que des projets ou des propositions ont émergé durant ces débats ?

VN : Ces débats ont recueillis de nombreux témoignages, mais aussi de très nombreuses propositions.

Nous avons recueilli un nombre extrêmement important de contributions sur notre blog « la Voie Royal » (http:/ :cigales.canalblog.com). D’autres ont préféré nous adresser des propositions ou des témoignages de manière plus confidentielle sur notre messagerie.

Des comptes-rendus ont été rédigé pour chacun des débats, chacune des réunions.

On a constaté que les thèmes de l’Education et de l’Environnement constituent les deux dossiers les plus « volumineux », en termes de contributions et propositions.

Une équipe de 12 personnes est constituée en « comité de synthèse ». Ils travaillent actuellement à la synthèse globale qui sera l’émanation de tous ces comptes-rendus et contributions reçues via le net. C’est un travail très important et particulièrement studieux qui doit restituer l’essentiel des propositions et mettre en lumière les idées récurrentes ou innovantes qui ont émergé de ces débats.

NP : A quoi serviront les synthèses issues de ces rencontres ?

VN : Tous les comptes rendus sont postés sur le site qui a été créé spécialement à cet effet par le PS et Désirs d’Avenir.

Les synthèses globales seront également mises en ligne sur ce site.

Toutes ces contributions serviront à améliorer le projet socialiste pour être au plus près des attentes des Français.

C’est à partir de ces retours directement issus du terrain et des citoyens et bien entendu à partir du projet socialiste que Ségolène Royal affine le projet présidentiel

royal_nucera_2  NP : Enfin, quelles sont les autres manifestations prévues par le PS et le comité de soutien à Ségolène Royal dans notre région ?

VN : Nous nous sommes consacrés pleinement à l’organisation des débats participatifs dans tout le département. Ce fut un véritable marathon, passionnant et très captivant.

La restitution de tous ces débats au travers des synthèses est aussi un travail énorme.

Le 4 février toutes les synthèses devront être rendues, afin que Ségolène Royal annonce ce qu’elle en a retenu le février prochain.

Après le 11, nous continuerons à mener campagne aux côtés du parti Socialiste, comme nous l’avons toujours fait.

Nous continuerons aussi à aller à la rencontre des citoyens, puisque les débats participatifs ont généré une véritable dynamique sur le terrain et les citoyens ont pris goût à ces rencontres.

Ségolène Royal veut une campagne menée avec « ferveur, gaieté et beauté ». Elle peut compter sur la volonté et l’imagination de notre Comité Désirs d’Avenir 06 pour continuer à multiplier les initiatives et être source de créativité et d’adhésion.

Notre objectif est de nous adresser au plus grand nombre, nous aurons besoin de tous pour gagner cette élection.

Pour être encore plus efficace, Ségolène nous a demandé d’organiser dans chaque département un réseau internet. Tous ceux qui souhaitent être destinataires d’informations sur la campagne au quotidien peuvent nous rejoindre en indiquant leur adresse e.mail sur notre blog.

Quoiqu’il en soit, l’évènement crucial dans notre département, est la venue de Ségolène le 11 avril à Nice. Depuis 1974, jamais aucun candidat à la présidentielle n’est venu à Nice. Nous allons dès à présent, tous nous mobiliser pour lui montrer qu’elle a raison de venir à la rencontre des niçois et des Alpes-Maritimes. Ils sont nombreux à l’attendre.

par Franck Viano

http://www.nice-premiere.com/article/les-debats-participatifs-azureens-de-segolene-royal.1611.html

Posté par segoleneausud à 13:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Bravo Chef, euh Madame la Présidente !

    Et j'ai vu que vous avez des commentaires flatteurs sur Nice Premium !!!

    Je repasse au tutoiement pour te remercier pour tout le travail que tu accomplis pour notre noble cause.

    Bises !

    Olivier

    Posté par Olivier, 01 février 2007 à 16:57
  • UN SEUL MOT : BRAVO

    Je viens d'envoyer ma modeste contribution par mail, en espérant qu'il n'est pas trop tard...
    Tous ensemble
    Amitiés
    Stéphane

    Posté par moraland, 04 février 2007 à 19:13

Poster un commentaire