LA VOIE "ROYAL"

Désirs d'avenir 06 - Nice et Alpes-Maritimes

02 juillet 2007

Compte-rendu de la réunion du Comité Désirs d'Avenir 06 à Nice

Le Comité Désirs d’Avenir 06 s’est réuni le jeudi 28 juin dernier à Nice.

C’était la dernière réunion avant une longue coupure estivale, qui visait essentiellement à envisager ensemble des pistes de travail et de réflexion à mettre en œuvre dès la rentrée.

Une trentaine de personnes ont participé à cette rencontre.

La réunion est ouverte par Valérie Nucera, Responsable du Comité Désirs d’Avenir 06 :

Selon le souhait de Ségolène Royal, les Comités Désirs d’Avenir doivent et vont continuer.

Ils doivent en effet s’inscrire dans la continuité de l’élection présidentielle. On ne doit jamais oublier, même si au quotidien les médias tentent de nous y inciter, que 17 millions d’électeurs ont choisi la Gauche.

Il y a eu aussi le sursaut au moment des législatives.

Tout n’est donc pas si « désespéré » pour la gauche dans ce pays. Le problème actuel réside essentiellement à l’intérieur du PS et au sein de la Gauche dans sa globalité. Il est vital que la Gauche se modernise et s’adapte aux évolutions sociales et sociétales.

Nous ne devons pas « laisser tomber » les électeurs de Ségolène Royal.

Nous devons les fédérer, les rassembler et tenter de relancer une dynamique fondée sur les valeurs de la gauche.

L’objectif est d’entamer une démarche d’opposition constructive, de mettre en place des contrepouvoirs sans esprit de revanche, sans fatalisme. Le rôle de la Gauche doit être de surveiller, de s’opposer et de proposer.

Désirs d’Avenir aura un rôle majeur à jouer dans la rénovation de la Gauche. Ségolène Royal, par le biais de Désirs d'Avenir a permis que les citoyens se réapproprient la chose politique.

Il faut se saisir de cet enjeu de la rénovation, ne pas avoir peur de bousculer les idées reçues, de proposer de nouvelles méthodes et de nouvelles habitudes. Nous pourrons ainsi reconstruire le socialisme de demain sans tabous et sans faiblesses.

Nous avons besoin d’un parti ouvert et pragmatique, sincère et courageux.

C’est à l’intérieur du Parti Socialiste que tout se joue. Les militants détiennent les clés de la rénovation.

Il faut sensibiliser et mobiliser les adhérents toujours qualifiés de « nouveaux ». Il faut les informer sur l’importance de leur vote pour les investitures internes. Ils doivent renouveler leur adhésion. Leur départ signifierait le retour à un PS sclérosé.

Les militants socialistes sont très nombreux au sein des Comités Désirs d’Avenir, aux côtés de sympathisants non encartés. Ces militants sont le lien indispensable pour la mise en commun de toutes les forces.

Désirs d’Avenir garde sa vocation qui est de rassembler et de fédérer les militants et les sympathisants, les simples citoyens.

Au sein de Désirs d’Avenir, il n’y a pas d’enjeux de pouvoir. La parole est libre, les échanges peuvent être sereins et constructifs, sans arrière-pensées.

Il faut continuer à élargir, « ouvrir les portes et les fenêtres ». Nous devons continuer à mettre en commun les idées, les expériences.

Désirs d’Avenir va continuer à jouer son rôle « d’aiguillon » du PS. Notre travail et nos propositions seront mises à disposition du Parti socialiste pour continuer à porter la rénovation des méthodes et le renouvellement des idées. Nous continuerons à enrichir le débat au sein du Parti Socialiste.

1) Une première intervention porte sur les raisons de la défaite de Ségolène Royal :

-          Raisons démographiques : vote des jeunes essentiellement sur S. Royal, et N. Sarkozy plébiscité par les personnes plus âgées. Cela doit nous pousser à avoir une véritable réflexion sur notre discours et nos propositions à l’égard de cette partie de

-          Raisons politiques : la réflexion doit se porter sur la récupération des voix du Front National par Nicolas Sarkozy.

2) Autre intervention, pour faire un vrai bilan de cette campagne. Malgré la défaite, la campagne a été belle . On y a vu émerger une nouvelle manière de faire de

3) Un militant exprime sa confusion sur l’avenir au Parti Socialiste. Il est « perdu ». Il ne parvient pas à savoir quelle direction va prendre le PS et quel est l’avenir de S. Royal. Comment parviendra-t-elle à se positionner pour 2012, car il souhaite qu’elle soit de nouveau candidate ?

4) Jean-Christophe PICARD, intervient sur la refondation de la Gauche. Il évoque notamment les problèmes de calendrier. Nous devons être prêts tout de suite. C’est indispensable..Il faut que le prochain candidat soit désigné très vite. Il souligne l’importance du renouvellement des « têtes » et évoque également son attachement au non cumul des mandats.

5) Un militant soulève la question de la déclaration de S. Royal sur le SMIG à 1 500 € . Il s’interroge comme d’autres sur le bien-fondé de cette déclaration qui pose problème auprès de notre électorat.

Plusieurs intervenants désapprouvent cette prise de position de S. Royal sur ce sujet .

6) Plusieurs personnes présentes insistent sur le fait que Désirs d’Avenir doit se positionner au travers d’une réflexion constructive. Nous ne devons pas être « idôlatres ». Nous devons savoir critiquer les orientations de S. Royal si nous estimons qu’elles ne sont pas « bonnes ».

C’est précisément ce que nous faisons, notamment sur la question du SMIG. C’est ainsi que nous avancerons. Il faut savoir dire les choses telles qu’elles sont et dire les vérités y compris lorsque ses prises de position nous paraissent inopportunes.

7) Il est reproché au parti Socialiste de ne pas suffisamment intervenir pour dénoncer la politique et les agissements de Sarkozy. Cela donne l’impression d’un « grand silence radio ».


8) Une autre intervention porte sur le bilan de la campagne. La défaite est liée à plusieurs facteurs et non à un seul. Sont cités en particulier :

-          les divisions au PS qui n’a pas été soudé derrière sa candidate

-          la main mise de Sarkozy sur les grands médias

-          la personnalisation de la campagne

-          le fait que S. Royal soit une femme, ce qui ne semble pas avoir encore été « accepté » par un grand nombre d’électeurs, et d’électrices en particulier…

9) Un intervenant approuve la position de S. Royal sur le SMIG à 1 500 €. Il l’explique par le fait qu’elle ne souhaite pas être associée au déficit de crédibilité du Parti Socialiste.

Par ailleurs, la personnalisation de la campagne est inévitable. Elle est liée au régime de la Vème République.

Il indique aussi qu'il faut en finir avec les tabous, il faut oser dire les choses, sortir des dogmes. Il en va de notre crédibilité au PS.

Par exemple, il faut oser parler du problème des retraites ou de la réforme des universités, en tenant compte du fonctionnement réel et moderne de notre société, sans se voiler la face et sans avoir peur de heurter.

10) Un grand débat oppose les intervenants sur la question des retraites. La problématique qui s’est installée pose la question de la refondation de la gauche.

Il est souligné que le bilan du Gouvernement Jospin a démontré que la Gauche gère mieux le pays que la Droite, il faut enfin pouvoir le démontrer et amener les Français à un vote d’adhésion en faveur de la gauche.

Il faut que la Gauche arrive à faire voter POUR elle, et non plus à gagner des élections sur un vote de rejet de la droite, ou dans des contextes de triangulaires.

11) Frédérique Gregoire-Concas recentre le débat sur le rôle de Désirs d’Avenir et souhaite revenir à sa vocation première qui est le soutien à Ségolène Royal.

Par ailleurs, l’un des points forts de Désirs d’avenir, c’est la liberté de parole. C’est un atout important, en particulier actuellement, au moment où le Parti Socialiste souffre d’une image déplorable. Il ne suscite aucune envie d’y adhérer.

Désirs d’Avenir représente un espace alternatif où les gens peuvent s’exprimer librement et renouer avec une parole politique qui porte des valeurs auxquelles nous sommes attachées. La prise de parole est plus facile et plus libre. C’est essentiel.

12) Une intervenante indique que c’est au travers de S. Royal que nous défendons des valeurs et des propositions. Nous ne soutenons pas une personne en tant que telle. Nous ne sommes pas des « dévôts ». Il est essentiel de l’avoir à l’esprit et de le faire savoir.

13) Il faut continuer à pouvoir « mettre les pieds dans le plat »

14) Ségolène Royal doit rapidement s’exprimer sur le rôle et l’objectif des Comités Désirs d’Avenir. Pour donner envie aux militants de voter pour elle, il faut clarifier la situation et l’avenir et faire des propositions.

Valérie Nucera conclue la réunion en indiquant que nous nous retrouverons très vite dès les premiers jours de septembre.

Il est proposé que des réunions thématiques soient organisées sur le même exemple que celles qui ont été présentées à Paris, lors de la réunion organisée par Désirs d’Avenir Paris qui a réuni plus d’un millier de personnes en présence de S. Royal.

Autour du débat central « quelle gauche pour demain ? », nous pouvons réfléchir sur différents thèmes tels que par exemple :

-          « Comment rénover et moderniser le Parti Socialiste ? »

-          « Repenser les valeurs et l’identité du Parti Socialiste ? »

-          « Inventons sans cesse »

-          « Connaitre le Parti Socialiste » ….

Ce ne sont bien entendu que des pistes de réflexions, nous pouvons en proposer d’autres. Chacun est invité à réfléchir s’il le souhaite durant l’été, à des thèmes de réflexion qui pourront faire l’objet de réunions thématiques à l’initiative de Désirs d’Avenir 06.

La réunion se termine comme à l’accoutumée par un buffet convivial.

Bonnes vacances à tous !

Posté par segoleneausud à 16:12 - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

    Un beau débat

    Ce fut une belle soirée.

    Des idées y ont été dites, des débats plus ou moins animés, mais déjà de la réflexion !

    Je suis certain que grâce à Désir d'Avenir et à d'autres "courants" le PS pourra se rénover...

    Je pense cependant que Désir d'Avenir avec Ségolène et ses adhérents sont les mieux placés pour faire bouger les choses...

    Pas de personnalisation à tout crin, pas d'alignement sur les déclarations de la droite sur les retaites, la Sécu ...

    Des débats et des idées...

    Rien qu'une seule idée déjà : si on réduit les recettes on déséquilibre un budget...

    Et c'est ce que font depuis des années les gouvernements successifs pour la Sécu et les retraites : en allégeant les cotisations patronales et en ne compensant pas le manque à gagner des organismes de retraites et de la Sécurité Sociale...

    A bientôt pour des débats, des réunions conviviales !

    A Nice Désir d'Avenir est animé par des femmes sympas, compétentes et délicieuses !

    On s'y sent bien... comme dans ma section !

    Bonnes vacances à tous et à toutes !

    Je pense être en vacances quand vous rentrerez alors courage !

    Bien amicalement

    Jacky

    Posté par jacky, 03 juillet 2007 à 21:55
  • INFO personnes handicapées

    OBJECTIF / FEDERER LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET LEURS FAMILLES...

    En effet, ce qui fait notre faiblesse, sorti du problème du handicap, c'est que nous ne sommes pas regroupés mais parsemés dans différentes associations qui sont des gestionnaires mais ne traitent jamais des problèmes qui nous concernent directement, en particulier au niveau de nos revenus.

    Pour solutionner ce manque, nous vous proposons :

    1/ DE VOUS FEDERER AUTOUR DE HANDICAP DESIRS D'AVENIR, en nous indiquant votre e.mail afin de faciliter les inter communications et de vous permettre d'enrichir ce site : (INSCRIPTION GRATUITE). Dana intervient dans les situations difficiles : dossiers et lien en cas de difficultés d'inscription scolaire.

    2/ ADHERER A DESIRS D'AVENIR (facultatif) :
    L'association « Désirs d'Avenir a été fondée par Ségolène Royal sous le statut d'association loi 1901, non pas une association politique.
    Elle permet, par les débats participatifs de faire remonter les problèmes et les suggestions des français. Elle a les moyens d'influer sur la politique et les décisions de Nicolas Sarkozy.
    COTISATION DE 10 à 50 euros par an.

    3/ ADHERER AU PARTI SOCIALISTE (facultatif) :
    Vous permet d'influer directement sur la politique de notre pays, en faisant avancer la cause du Handicap. Notre représentation nombreuse influerait favorablement dans ce Parti.
    COTISATION DE : Nouvel adhérent = 20 euros pour l'année
    TARIF SPECIAL : Personne en situation de handicap non imposable = 15 euros pour l'année.


    COORDONNEES POUR ADHESION :

    *Adhésion gratuite pour « Handicap Désirs d'Avenir » :
    e.mail : handicapdesirsdavenir@orange.fr

    *Adhésion « Désirs d'avenir » :
    http://www.desirsdavenir.org/pdf/bulletin-dda.pdf

    *Adhésion « Parti Socialiste » :
    http://Parti-socialiste.fr

    Posté par momo, 04 juillet 2007 à 10:19
  • Pétition pour la rénovation

    PARIS, 4 juil 2007 (AFP) –
    Des élus socialistes, dont plusieurs partisans de Ségolène Royal, ont décidé de se lancer sans attendre dans la rénovation du parti, estimant que le processus proposé par la direction "n'est pas à la hauteur de l'enjeu".
    "Le Parti du mouvement ne doit pas devenir aujourd'hui une machine à broyer les énergies neuves, comme l'issue du dernier Conseil national, plus que décevant, peut le laisser craindre", écrivent dans un communiqué plusieurs élus du parti, dont les députés Gaëtan Gorce, Arnaud Montebourg, Manuel Valls, Christian Paul, Patrick Bloche, Patricia Adam, Christophe Caresche, le maire de Bondy Gilbert Roger...
    "Pour combattre les idées claires de la droite dure, le PS ne saurait se contenter d'idées floues, de vieilles recettes", ajoutent-ils, refusant "la tentation dominante" de l'immobilisme et défendant "une transformation profonde" du parti.
    Pour eux, "le processus proposé par la direction n'est pas à la hauteur de l'enjeu": "réplique pure et simple de la méthode déjà proposée en 2002", il risque d'amener aux "mêmes funestes résultats" en 2012 qu'en 2007.
    "C'est d'un changement beaucoup plus radical et beaucoup plus profond que nous avons besoin", affirment-ils.
    Pour ce faire, il faut que "tous ceux qui en ont assez des querelles de personnes, des luttes de clans et des ambitions présidentielles se rassemblent, non pour fonder un énième courant ou une énième sensibilité mais pour ouvrir un dialogue franc, approfondi, sans tabou ni a priori, sur les causes de nos défaites et sur les moyens d'y répondre".
    "Il faut changer de méthode pour changer le fond", a précisé à l'AFP Gaëtan Gorce, qui craint que le parti n'organise qu'un débat "personnalisé et instrumentalisé par les luttes de clans". Et si la direction du parti ne lui "inspire pas confiance", il affirme qu'il ne s'agit en rien d'un procès de personne contre François Hollande, à qui il reproche d'être "la clef de voûte d'un système" qui n'a pas de capacité à "changer rapidement".

    Signez la pétition pour la rénovation ! >>> http://www.mesopinions.com/Renovation-du-PS---petition-pour-un-congres-anticipe-petition-petitions-2c973d79c206ad6767f33c71b7f40c58.html

    Posté par Luc Vesdun, 05 juillet 2007 à 22:49
  • Pas de... pas de...

    Je cite Jacky : "Pas de personnalisation à tout crin, pas d'alignement sur les déclarations de la droite sur les retaites, la Sécu ...

    Des débats et des idées... ".

    Mon Cher Jacky, comment peut il y avoir "des débats et des idées", quand vous posez de la sorte de multiples interdits, tabous, et autres "pas de... pas de...".

    Je suis pour une réforme des retraites raisonnable qui permette de sauver le régime par répartition, pour la sélection dans les universités qui permet à tous de s'élever socialement par la qualité de son travail, pour l'Europe des régions, et pour plein d'autres choses encore...

    Et je suis pour que l'on puisse dire et écrire ce que l'on pense, sans "pas de... pas de..."

    Désirs d'avenir n'est pas le Parti Communiste, Dieu merci, et nous avons toujours pu nous y exprimer avec la plus grande liberté : Merci Valérie !

    Posté par Olivier, 14 juillet 2007 à 10:10
  • "Désirs d'avenir n'est pas le Parti Communiste" Certes.....

    Mais "Désirs d'avenir" n'est pas un parti politique et le parti communiste n'est plus la caricature de démocratie des années 60...aussi...

    Posté par nathalie, 31 juillet 2007 à 08:14
  • Humm, vous pensez vraiment, Nathalie, que le PC est un parti démocratique ?

    Etes-vous allée, par exemple, à la Fete du Chateau, vous délecter comme je l'ai fait des "merveilleux" tracts à la gloire de Fidel Castro qui y sont distribués ?

    Et je me souviens encore avec émotion d'une manif PC, à Nice en 1999, avec des drapeaux serbes et des militants qui tenaient à bout de bras des portraits de ce grand démocrate de Slobodan Milosevic...

    Enfin bon, vous avez raison quand au fait que tout cela ne concerne pas vraiment Désirs d'Avenir

    Bien à vous

    Posté par Olivier, 02 août 2007 à 09:48
  • Je pense que nous avons aussi au PS nos archaïsmes, nos conservatismes, nos références "étonnantes"... Tous les communistes ne se reconnaissent pas dans Castro ou Milosevic, je ne crois pas que le Parti Communiste leur ait apporté récemment son soutien!, je connais de nombreux communistes dont je partage assez souvent les constats pas forcément les solutions (ou du reste l'absence de solutions) ..ce sont pour autant de parfaits républicains et démocrates. Je pense que le PC est aujourd'hui un parti démocratique (enfin un fantôme de parti...) dont des représentants ont participé a des gouvernements ou des exécutifs locaux. (et pour tout vous dire j'ai une certaine sympathie pour MG Buffet qui a certainement été un de nos meilleurs ministres de la jeunesse et des sports. Si, aujourd'hui, sont révélés de nombreux cas de dopage c'est grâce à la loi Buffet...la France ayant été à cette époque particulièrement innovatrice en la matière)

    Posté par nathalie, 03 août 2007 à 09:43

Poster un commentaire