LA VOIE "ROYAL"

Désirs d'avenir 06 - Nice et Alpes-Maritimes

03 octobre 2008

Les secrets du meeting de Royal

Azzeddine Ahmed-Chaouch | 30.09.2008, 07h00

Une nouvelle coupe de cheveux, mais surtout une gestuelle inhabituelle. Le show de Ségolène Royal, samedi soir au Zénith de Paris, a surpris tout le monde par sa mise en scène. L’ex-candidate à l’élection présidentielle de 2007 avait minutieusement préparé son one-woman-show. « Elle a écouté les conseils de deux professionnels du théâtre, Ariane Mnouchkine et Didier Bezace, qui lui ont beaucoup parlé », confie Dominique Besnehard, producteur du cinéma qui a organisé la soirée au Zénith.

Video : Au Zénith, le one-woman-show de Royal
 
La première est metteur en scène de théâtre et animatrice, à la Cartoucherie de Vincennes, du Théâtre du Soleil qu’elle a fondé en 1964. Le second est comédien et directeur du Théâtre de la Commune, à Aubervilliers. Il interprétera Pompidou dans un téléfilm diffusé en janvier.

« Attention, je n’ai jamais été mandaté officiellement par Ségolène Royal, tient à préciser Didier Bezace. Elle est venue me voir au théâtre, nous avons discuté de la situation du théâtre public et je lui ai fait part de mon expérience personnelle », explique-t-il, un peu embarrassé. « Elle est beaucoup dans la pratique, indique Dominique Besnehard, qui a mis en scène la prestation. Ségolène Royal écoute beaucoup et elle a par exemple énormément progressé sur le placement de sa voix, qui était trop haut perchée. Je lui ai dit qu’on faisait le même reproche à Charlotte Gainsbourg en affirmant que sa voix l’empêcherait d’avoir une grande carrière… »

Buzz réussi sur Internet


Pas d’improvisation donc, samedi soir. Dans une vidéo postée dimanche soir sur le site Dailymotion, on voit Royal peaufiner son discours en coulisse devant un ordinateur. Quelques minutes plus tard, c’est une Ségolène new-look qui entre en scène. En tunique et jean bleus, elle s’appuie sur deux prompteurs discrètement placés. Très à l’aise et sans pupitre, à l’aide de gestes très maîtrisés, elle commence un discours de quarante-cinq minutes, occupant l’espace comme une vraie comédienne. Le nouveau style Royal, plus théâtral, a néanmoins agacé ses camarades socialistes, parfois virulents à son égard, comme Henri Emmanuelli raillant une intervention oscillant « entre le show-business et le rassemblement de secte».

Face aux critiques internes, Royal peut se réjouir d’avoir créé l’événement à quelques semaines du congrès de Reims. Sur le Web, les vidéos de sa prestation sont des succès d’audience, comme sur le site Leparisien.fr où plus de dix mille internautes ont déjà visionné le film. En communication politique, on appelle cela un buzz réussi.

http://www.leparisien.fr/politique/les-secrets-du-meeting-de-royal-30-09-2008-260063.php?xtor=SEC-7

Posté par segoleneausud à 12:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire