LA VOIE "ROYAL"

Désirs d'avenir 06 - Nice et Alpes-Maritimes

13 octobre 2006

La lettre

"La lettre" n°22 - Vendredi 13 octobre

Il faut changer de méthode pour débloquer l’Europe

Ségolène Royal présentait, mercredi 12 octobre, devant une centaine de journalistes, ses propositions pour « débloquer l’Europe », suggérant de « redonner aux citoyens une envie d’Europe » en leur montrant « pourquoi nous sommes ensemble et pour quoi faire ».

« L’Europe est bloquée, nous le voyons tous. La France est isolée. (…)
Les peuples ont découvert qu’une partie de la construction européenne s’était faite en dehors d’eux, qu’on les avait peu ou mal associés. Ils ont aussi perçu qu’il n’y avait pas ou plus de consensus sur le modèle européen, sur l’Europe que l’on veut, l’Europe dont on rêve. Est-ce une simple zone de libre échange où chaque pays tente de faire concurrence à l’autre en baissant ses impôts et sa protection sociale, quitte à briser la cohésion sociale et à laisser se développer les populismes ? Ou est-ce un ensemble solidaire, uni par des valeurs et par la volonté commune que les pays les riches tirent les autres vers le haut ?

Je veux débloquer l’Europe et sortir la France de l’isolement. il faut changer de méthode. Oui, il faut relancer l’Europe à travers la politique, mais la politique ne se réduit pas aux institutions. Les institutions doivent être au service des objectifs politiques, pas l’inverse . Il faut d’abord réaliser l’Europe par la preuve et redonner aux citoyens une envie d’Europe. Je propose d’abord une refondation des objectifs européens.

1. L’Europe de la paix :
• Reprise des aides à l’Autorité Palestinienne,
• Proposition d’une Conférence Internationale de Paix au Moyen-Orient,
• Améliorer la coordination judiciaire contre le terrorisme mettre en place un Parquet Européen.

2. Lancer l’Europe des énergies renouvelables :
• Mise en place d’une fiscalité européenne très incitative en faveur des énergies renouvelables et des économies d’énergie.

3. L’Europe de la recherche et de l’innovation :
• Sortir du pacte de stabilité les dépenses relatives à l’innovation et à la recherche, augmenter les budgets dans ce domaine

4. Une agriculture respectueuse de l’Environnement
• Réorienter la PAC
• Régionaliser la gestion des aides PAC.

5. L’Europe des Transports propres :
• Mettre en place une ressource propre, par prélèvement sur les accises ou péages existants, pour financer les réseaux transeuropéens de transport.

6. L’Europe qui protège les salariés :
• Délocalisations : supprimer les aides européennes aux entreprises qui délocalisent d’un pays européen vers un autre pays européen ; au niveau national, faire rembourser les aides publiques aux entreprises délocalisant à l’extérieur de l’Union Européenne ; promouvoir au sein de l’OMC la prise en compte des critères sociaux et environnementaux,
• Mettre en place des minima sociaux européens, avec un calendrier,

7. L’Europe pour les jeunes :
• Offrir le droit à tout jeune en formation (apprentis, étudiants, …) de poursuivre un séjour d’étude dans un autre pays européen que le sien.

A propos de l’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne, Ségolène Royal a rappelé que le processus “se terminera par un référendum. Un certain nombre de conditions doivent être remplies, par rapport à l’inquiétude des opinions sur la stabilité des frontières de l’Europe. Cette question sera débattue. Il faudra pour que le peuple français se prononce, avoir entre-temps apporté un certain nombre de garanties. Le référendum ne sera pas facile. Il va falloir beaucoup de travail, d’évolution, pour que le peuple français se prononce positivement. Ce travail est entre les mains de tous”,

Interrogée sur la coordination des politiques économiques, Ségolène Royal a suggéré une réforme du pacte de stabilité “Le pacte de stabilité est le seul instrument de coordination des politiques économiques. On en connaît les lourdeurs, on sait aussi que parfois les grands pays n’hésitent pas à s’en affranchir. Tout ceci n’est pas sain, et il n’est pas sain non plus que la Banque centrale européenne ait pour seul objectif la maîtrise de l’inflation et non la croissance. Il faut retrouver le sens des choix politique pour piloter l’économie européenne et rendre à l’Eurogroupe (les ministres des Finances de la zone euro) capacité de pilotage. Il faut remettre la politique au premier plan.

Ségolène Royal (qui s’est rendue notamment en Autriche, Suède, Espagne et Italie, et a rencontré à Bruxelles le président de la Commission européenne José Manuel Barroso) fera le tour de « la totalité des capitales européennes », à partir de novembre.

« Je veux que les Français retrouvent une envie d’Europe, nous ne laisserons pas l’idée européenne aux libéraux ».

La vidéo de la Conférence de presse du 11 octobre
http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=actualites&actu=193

Le texte de son intervention :
http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=interventions&id=191

Voir aussi : "Il faut renforcer l'Etat pour que la France n'ait plus peur de la mondialisation". Interview dans le Le Monde du 22-23 juin 2006.
http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=interventions&id=111

En débattre : Forum La France dans le monde :
http://www.desirsdavenir.org/debats/list.php?1


Il faut sortir des demi-mesures pour réussir la mutation énergétique

Dans un article paru le lundi 9 octobre dans Les Echos, Ségolène Royal explique comment "la France pourrait, si son gouvernement s'y engageait sans réserve, accélérer son passage à l'après-pétrole."

« Pour sortir de la civilisation du pétrole, il faut un changement de paradigme qui fasse de l'excellence environnementale et de la justice énergétique des principes réorganisateurs de l'action publique. Question de courage et de volonté politiques. Or les demi-mesures du « pacte pour l'environnement » annoncé par le gouvernement ne permettent pas de véritable réduction de la consommation pétrolière. Rien sur le ferroviaire et le ferroutage. Pas de fiscalité écologique incitative. Aucune mise à contribution des entreprises pétrolières. Trop d'oublis, d'incohérences et de conservatisme pour engager réellement la France dans un nouveau scénario énergétique. »

La suite : http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=actualites&actu=185

Posté par segoleneausud à 13:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire