LA VOIE "ROYAL"

Désirs d'avenir 06 - Nice et Alpes-Maritimes

05 septembre 2006

LES SOUTIENS AFFLUENT DANS LES ALPES-MARITIMES...

Nous publions aujourd'hui le message de soutien de François-Xavier NOAT, Conseiller municipal de Carros, qui lui aussi vient de se prononcer en faveur de Ségolène ROYAL :

Pourvu que les gazelles courent plus vite que les éléphants

Des batailles éléphantesques font rage au sein du Parti Socialiste. Elles empêchent de présenter notre projet aux français en se focalisant sur le seul candidat. On oublie trop vite que, demain, c’est l’ensemble des militants qui devra mener campagne. Si l’un d’entre nous se répand en insultes aujourd’hui qui croira ses louanges dans quelques mois ?

C’est pour cela qu’un sentiment de responsabilité doit guider notre choix. Je n’avais pas de candidat(e) idéal avant la course. J'ai ainsi pu lire et écouter Ségolène Royal sans idées préconçues.

J'ai aimé le changement de ton qu'elle a su imprimer dans ses prises de positions. Enfin on pouvait nous entendre sur des thèmes que nous n'osions plus évoquer… par crainte de la droite (parfois), par autocensure le plus souvent.

Sur la sécurité : nous n’oublions pas que l’égalité des chances sera la première politique de prévention. Néanmoins, il faut être capable de sanctionner de façon juste ; car ce sont bien souvent les plus faibles de notre société qui sont les victimes. Un tel discours je l’attendais. Je l'ai entendu dans les propos de Ségolène. C’est bien un discours de gauche.

Sur Mitterrand : Ségolène Royal a dit sur les terres d’Arnaud Montebourg : « Je revendique cette ligne mitterrandienne et j'en suis fière » ces propos me font plaisir car, depuis que je suis entré au Parti Socialiste, je n’ai jamais entendu que des propos négatifs sur l’action de cet homme.

Pourvu qu’elle puisse retirer de l’action de l’ancien président : le devoir d'unité sans lequel rien n'est possible ; le courage requis pour une cause qui nous dépasse (bien au-delà des personnes) ; la nécessité de mener des révolutions au sens de changements profonds pour que la justice l'emporte sur les égoïsmes et les routines.

Si Ségolène Royal réussit cela, elle deviendrait alors la première Présidente… J’espère pouvoir apporter – en tant que militant – ma pierre à l’édification d’une alternance… et même d’une alternative… Faisons naître en France un désir d’avenir.

FX NOAT   noat

Posté par segoleneausud à 09:33 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    je vous demande pardon

    Je ne suis pas adhérente du Parti Socialiste.
    Je préfère vous le dire dès le début de ce message afin que vous sachiez mieux m'excuser de l'ignorance dont je vais sans doute faire preuve ici. C'est néanmoins en militante de gauche, et donc future électrice du candidat socialiste de 2007 quel qu'il/elle soit, que je m'interresse à ce débat interne.
    Aussi est-ce bien sûr avec le plus grand respect pour les membres de ce comité de soutien ou de ceux d'autres candidats, que me pose ici la question de l'utilité réelle de l'expression de soutiens publics auprès de quel candidat que ce soit.
    J'y mets les mille précautions nécessaires à ce qu'une horde socialistes ne vienne me répondre que cela marche comme ça et puis c'est tout. Et c'est du haut de mon inexpérience au sein d'un parti politique que je demande aux socialistes lecteurs de ce blog si l'expression (devenue quasi obligatoire) d'un soutien par un responsable fédéral, de courant, ou ici un élu local est au fond autre chose qu'une sous estimation de la capacité de chaque militant à choisir seul.
    Je vous demande encore une (et dernière) fois pardon pour ma naïveté peut-êre excessive mais je vous avoue le mal que j'ai à considérer favorablement une campagne électorale sous une autre autre forme que : des candidats/des électeurs. Comme il me semble que l'auteur de cet article a su l'exprimer (et pas l'appliquer)au début de ce texte, j'ai peur d'assister à une perte d'énergie aux dépends de la campagne, tellement plus importante, qui sera à mener auprès d'un pays entier.

    Posté par Eva, 07 septembre 2006 à 17:06
  • je m'excuse de vous répondre

    1) La présidentielle est la rencontre d'un homme (et qui sait d'une femme) avec le peuple.

    C'est certainement dans cette optique que Lionel JOSPIN avait dit que son programme n'était pas socialiste. Il ne voulait pas apparaître comme soldat d'un camp et travailler au rassemblement du second tour... On a vu, en 2002, l'échec de cette stratégie.

    Le débat aujourd'hui - bien que présent dans les médias - est avant tout interne. Réunir les siens ; débattre de ses valeurs ; poser des questions et des débats interdits au sein de la gauche sont autant de choses qui doivent être menées à bien maintenant.
    Sont-elles menées à bien dans des conditions optimales ? J'en doute. Mais s'il y a des abcès… autant les crever maintenant.

    2) Sur l’intérêt de déclarations publiques (surtout à mon niveau…) ?

    Il n’est pas primordial mais il peut être intéressant.

    Il me semble important de montrer qu’il existe, derrière Ségolène ROYAL, une dynamique qui dépasse certaines pesanteurs du Parti Socialiste. Les quelques élus qui sont apparus sur ce blogs ont des parcours différents : élus de grandes ou des plus petites communes ; responsables fédéraux du Parti, syndicalistes, vieux MJS ; ) … de tout cela on pourra faire un force et la candidate que l’on soutient aura d’autant plus de chances de vous permettre de voter au second tour (et j’espère dès le premier) pour la gauche.

    FX

    PS : Je vous remercie très chère Eva de ne pas avoir fait de remarque sur la photo postée.

    Posté par FX, 08 septembre 2006 à 10:46
  • je me confonds en excuses toujours plus plates

    "de tout cela on pourra faire un force et la candidate que l’on soutient aura d’autant plus de chances"
    Je vous demande encore pardon de considérer comme légitimité auprès des électeurs "externes" le seul résultat à l'investiture, le nombre de voix et non la population d'un comité de soutien.
    Aussi la prise publique de position ne me semble toujours ni utile ni souhaitable, car j'ai peur (peut-être à tort) qu'elle n'ait d'autre utilité dans la campagne interne que l'exercice d'une certaine pression sur les militants, et dans la campgane externe de discréditer le/la candidat(e)trop associé(e!!) à la bulle médiatique créée entre autres par cette accumulation de soutiens.
    Pardonnez-moi (si vous n'êtes pas épuisé de le faire) pour ce qui passera auprès de vous au mieux pour du radicalisme, au pire pour de l'ignorance ou de la stupidité. Les campagnes (et a fortiori les campagnes internes) sont toujours pour mon esprit rationaliste une peine et une extrême terreur de la dérive (si facile) dans le commerce d'idées. Elles me terrorisent, ces périodes "consacrées" au débat, comme s'il n'était pas capital qu'il soit quotidien, comme s'il fallait le borner et s'y plonger obligatoirement.
    Avec toute mon estime
    PS: Puisque vous me poussez, très cher FX, au commentaire sur la photo postée, laissez moi exprimer ici tout le bien que j'en pense... (en dirais-je autant de ce pull ?)

    Posté par Eva, 10 septembre 2006 à 13:34
  • la premiere fois

    j ai 71 ans (paysan d abord puis ouvrier du BTP ensuite)
    c est la premiere fois depuis que je m interresse a la politique( 'a l age de 18 ans)
    qu un personage politique commence par poser des questions a tous le monde
    jusqu a present tout ceux que j ai entendus de droite comme de gauche avais des recettes miracles mais qui etais souvent loing de la realite
    voila toute la difference que je constate
    c est la raison pour laquelle je soutiendrais SEGOLENE ROYALE
    peut etre que grace a elle la facon de voir les problemes qui se posent et qui vont se poser de plus en plus serons mieux percus par la france d en bas
    ALORS EN AVANT SEGOLENE

    Posté par sirius, 23 septembre 2006 à 16:52

Poster un commentaire