LA VOIE "ROYAL"

Désirs d'avenir 06 - Nice et Alpes-Maritimes

12 juin 2007

Le message de Patrick ALLEMAND, candidat du PS dans la 1ère circonscription

Nouvelle_image2

Lendemain d'une déroute: mes états d'âmes aux militants

Le premier tour des élections législatives vient de rendre son résultat . Comme on pouvait s’y attendre, depuis le 6 mai, l’effet amplificateur d’élections législatives dites de confirmation a joué à plein. Nicolas Sarkozy est assuré d'avoir sa large majorité et de transformer ainsi l'Assemblée Nationale en une véritable chambre d'enregistrement.

Dans le Sud-Est, ce phénomène, déjà fort nationalement, est encore accentué par l’effondrement total du Front National, qui a permis à l’UMP de se faire élire quasiment partout au premier tour.

Ce matin, le réveil est difficile, dans toutes les circonscriptions (je dis bien dans toutes).

Mes premières pensées vont à tous ceux qui ont mené à mes côtés ce combat à Nice, qui ont mis toutes leurs forces dans la bataille et qui ont été « broyés » par l’UMP. C’est le cas de Dominique BOY-MOTTARD dans la 2ème circonscription, d’Elodie JOMAT, malgré une campagne méritoire dans la 3ème circonscription, de Paul CUTURELLO, qui avait en face Christian ESTROSI, qui a fait de ce département le laboratoire du Sarkozysme.

Je veux aussi saluer tous ceux qui ont mené campagne sous nos couleurs, dans d’autres circonscriptions, Pascale GERARD dans la 4ème, Antoine DAMIANI dans la 6ème, Noria CHAIB dans la 7ème, Apolline CRAPIZ dans la 8ème et André ASCHIERI dans la 9ème.

Tous ont fait le maximum dans un contexte qui n’a épargné personne dans notre région (aucun socialiste au second tour dans le Var, de grosses difficultés dans les Bouches-du-Rhône et même dans les Alpes de Haute Provence où la victoire de Jean-Louis BIANCO est pourtant indispensable.

Je vous demande à tous, militants du Parti Socialiste de notre département, de garder confiance, de faire bloc autour de vos candidats malheureux, et de vous dire que partout, c’est sur le socle restant que nous devrons reconstruire.

Dans ce contexte terrible, le rouleau compresseur de l’UMP a tout emporté dans notre département, sauf dans la première circonscription, le seul endroit où la machine UMP s'est grippée. Les causes en sont multiples: la division de la droite, notre bonne implantation de terrain, à Marc et à moi-même, qui nous a permis  grâce au travail de proximité de tenir un résultat un peu supérieur, le sens des responsabilités d’un électorat que nos militants ont su motiver suffisamment pour que l'on ne sombre pas.

Comme je l’ai dit l’autre soir à Acropolis : « Je vous ai donné des raisons d’espérer, mais vous m’avez donné la force d’y croire ».

Dans la 1ère circonscription des Alpes Maritimes, nous sommes au second tour. Dans le contexte politique de confirmation et d’amplification de la dynamique Sarkozy et de résignation de l'électorat de gauche, c’est une performance qui fait de notre circonscription la seule des Alpes Maritimes où la gauche est en situation de se maintenir.

Je suis conscient du symbole que cela représente et de la responsabilité immense qui m’incombe.

Ce résultat, c’est à vous que je le dois, à votre engagement de tous les instants et cette responsabilité, je suis fier de la partager avec vous tous.

C’est ici et maintenant, à partir de ce socle de 23,35% que la résistance doit s’organiser. De la hauteur de notre score de dimanche prochain, dépendra beaucoup pour la suite.

Le résultat de dimanche prochain n’est pas seulement important pour moi, il est important pour l’ensemble de la ville et pour le département. Il est capital pour la gauche. Lui seul permettra désormais d’entretenir l’espoir et de montrer à toutes les électrices et tous les électeurs, qui se sont réfugiés dans l’abstention, persuadés que les jeux étaient déjà faits, et à ceux qui forment une partie de notre électorat naturel, qui ont cru en Nicolas SARKOZY, mais qui vont rapidement déchanter, qu’il y a une base à partir de laquelle on peut reconstruire et qu’un autre avenir est possible.

Je vous invite, je vous demande, avec toutes les forces qui vous restent, de vous remettre au travail pendant toute cette semaine.

Nous avons choisi avec Marc, d’axer notre campagne du second tour sur un appel à tous les électeurs qui n’ont pas voté CIOTTI au premier tour et sur la mobilisation des abstentionnistes (ils sont nombreux) sur la base de nos valeurs républicaines et sur la nécessité de s’opposer à la mise en coupe réglée de tout le département par le Président du Conseil Général.

C’est l’enjeu du scrutin de dimanche prochain.

Soyez assurés que ma détermination à mener ce combat est intacte, que ma confiance n’est pas entamée, et que j’y consacrerai chaque minute jusqu’au dimanche 17 juin, 20 heures.

Merci pour tout ce que vous avez fait à ce jour et pour tout ce que vous allez faire encore.

N’oubliez jamais que c’est grâce à votre travail que la flamme de la gauche continue à brûler dans ce département.

http://patrickallemand.canalblog.com/

Posté par segoleneausud à 14:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Ah si on pouvait au moins remporter une circonscription. Je vous souhaite bon courage. Je ne pourrai pas beaucoup aider. Je travaille presque tous le temps cette semaine hélas.

    Posté par Cendra, 12 juin 2007 à 19:56

Poster un commentaire