LA VOIE "ROYAL"

Désirs d'avenir 06 - Nice et Alpes-Maritimes

13 avril 2006

Ségolène Royal, Une Député Active

fr_d_riqu1

par Frédérique Grégoire, Conseillère municipale de Nice,

Vice-présidente du Comité Désirs d'avenir 06

La phrase qui caractérise Ségolène ROYAL est « je fais ce que je dis et je dis ce que je fais ».

Son travail en qualité de Présidente de la région POITOU – CHARENTE, sorte de laboratoire de ce qui pourrait être fait nationalement, fera l’objet de différentes rubriques sur ce blog.

Ce qui m’intéresse aujourd’hui est son travail à l’Assemblée Nationale.

Ségolène Royal est élue de l’opposition. Le travail y est plus rude puisqu’il s’agit essentiellement de critiquer des textes présentés par la majorité, le pouvoir de proposition est très limité.

Toutefois, les députés ont la possibilité de rédiger des propositions de loi qui ne sont d’ailleurs que rarement mise à l’ordre du Jour par le Gouvernement.

A ce titre, Ségolène Royal a rédigé une propositions de loi visant à mieux protéger les femmes victimes de violences dont un certain nombre de dispositions ont été reprises dans les textes votés à l’occasion de la réforme de la procédure de divorce en 2004 (notamment l’éloignement du conjoint violant ).

Les députés ont également la possibilité de poser des « questions » au Gouvernement lequel peut y répondre, la réponse est alors publiée au Journal officiel.

Ces questions sont bien souvent le moyen pour le Député d’attirer l’attention sur des dysfonctionnements ou de proposer des pistes de réflexion.

L’activité de Ségolène Royal à l’Assemblée Nationale à ce titre est importante. Elle a posé plus de 20 questions au gouvernement depuis le début de l’année 2006 sur des sujets aussi divers que la qualité du service postal, les OGM, la protection de la vie privée au regard de la transposition de la directive sur la propriété intellectuelle, ou encore sur la situation des 80.000 personnes concernées par une mesure de tutelle alors même qu’il n’existe que 80 juges des tutelles en France.

Cette activité est plus importante que celles de certains de ses collègues (à titre d’exemple, 4 pour Fabius, 3 pour Jack Lang et une pour DSK)

Posté par F Gregoire à 08:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    On n'est pas à l'école !

    Qu'est ce que c'est que ce cours gnangnan et scolaire de l'analyse de ce que doit être le travail d'un député ? C'est à mourir de rire... J'espère pour l'avenir de S. Royal qu'elle a des soutiens un peu plus costauds que ça.

    Posté par DLP, 14 avril 2006 à 15:56
  • No soucy

    No soucy. T'inquiètes pas pour les soutiens, il y a ce qu'il faut ...

    Posté par Ella, 14 avril 2006 à 18:38

Poster un commentaire